Seth Kikuni sur la prestation de serment : « Un grand projet tribalo-ethnique, plus dangereux que celui de Minembwe est en marche »

Loin d’être contre l’ « humiliation » subie par le Front commun pour le Congo (FCC) après la prestation de serment, le mercredi 21 octobre, de trois juges de la Cour constitutionnelle devant le chef de l’État, Seth Kikuni porte un regard critique de l’après-serment de ces hauts juges. Ce candidat malheureux à la Présidentielle du 30 décembre 2018 tire la sonnette d’alarme sur l’aspect tribal qui revêt « le passage en force de Félix Tshisekedi ».

C’est via un tweet datant de mercredi 21 octobre que Seth Kikuni, par ailleurs homme d’affaire, s’est exprimé sur cette question d’actualité. « Le Front commun pour le Congo (FCC) mérite d’être humilié », affirme-t-il. Mais, poursuit Sert Kikuni, « il n’y a que les naïfs qui applaudissent ce qu’ils ne comprennent pas ». Pour lui, « il n’est nullement question de l’Etat de droit », faisant-il allusion à la prestation de serment de trois magistrats de la Cour constitutionnelle.

Lire aussi  Présidence RDC : "Vidiye Tshimanga ne fait pas l'objet d'une arrestation par l"ANR" (Luakabuanga)

Dans ses analyses, Sert Kikuni pense qu’ « un grand projet tribalo-ethnique, plus dangereux que celui de Minembwe est en marche ». Le territoire de Minembwe dans la province du Sud-Kivu qui est encore au coeur de l’interpellation à l’Assemblée nationale du ministre d’État en charge de la Décentralisation Azarias Ruberwa. Les députés veulent avoir des éclaircissements sur l’initiative prise par ce membre du Gouvernement « sans l’avis de l’Exécutif national ».


« L’hiver approche. Oubliez le peuple », conclut Seth Kikuni à propos du serment des magistrats de la Cour constitutionnelle.

Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires