Haut-Katanga : « Rompre définitivement et sans pitié avec le FCC » (UDPS/Lubumbashi)

Dans une déclaration rendue publique ce mardi 27 octobre 2020 par le comité fédéral de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social UDPS /Lubumbashi, ce dernier a signifié son accompagnement au président de la République Felix Antoine Tshisekedi pour les
consultations des différentes personnalités pour la création de « l’Union sacrée de la nation ».

« Chaleureuses félicitations à son excellence monsieur Félix Tshisekedi pour avoir compris grâce à sa fine intelligence et intuition métaphysique politique, qu’ il est temps de casser le mariage contre nature contracté de bonne foi avec le FCC dans le but de sauver le peuple en détresse pendant plus de 10 ans au pouvoir, sans partage de l’homme de Kingakati. Bravo Fatshi pour votre patience, sagesse, sens patriotique et nationaliste », déclare ce comité.

Au regard de ce qui précède tout en soutenant absolument les actions du chef de l’Etat en faveur du peuple, le comité fédéral UDPS Lubumbashi recommande ce qui suit :
– Au chef de l’Etat de rompre définitivement et sans pitié avec le FCC, les prédateurs des intérêts de la République et destructeurs des efforts consentis par Félix Tshisekedi avec l’appui du peuple pour la constitution de la RDC;
– L’union sacrée de la nation à créer, ne doit pas être une blanchisserie des loups à la peau de mouton, des infiltrés par des hommes aux intentions de nuire une fois admis;
– Aux responsables du cap pour le changement de soutenir sans faille la vision salvatrice du chef de l’Etat, vision qui englobe les aspirations profondes du peuple afin de l’aider à la réaliser pour une satisfaction de tous;
– Enfin au peuple de comprendre que seul Félix Antoine Tshisekedi incarne sans ambages la lutte pour notre bien-être intégral et pour l’avenir de nos enfants.


« Nous devons donc le soutenir », ont-ils conclu.

Lire aussi  RAM : le PMVS "met en garde" le parti de Katumbi "qui manipule et finance des mouvements citoyens pour des actions contre le chef de l'État"

Francine Ntumba, à Lubumbashi

Lire aussi

Les plus populaires