Kinshasa : « Lisanga ya banganga », ce mémorial de Tabu Ley et Lwambo Makiadi qui sera érigé à la 12è rue/Limete

C’est au nom du gouverneur de la ville de Kinshasa empêché que la commissaire générale à la culture et arts, Yvette Tabu, a procédé vendredi 4 décembre 2020, à la pose de la première pierre pour l’érection d’un mémorial à la 12ème rue/industriel dans la commune de Limete.
A cette occasion, la représentante du patron de la ville de Kinshasa a exprimé sa joie de présider cette cérémonie d’une importance capitale qui entre dans la droite ligne de la vision du chef de l’exécutif provincial de Kinshasa qui, durant son mandat, entend redynamiser la culture dans la capitale congolaise. La culture en tant que socle de tout développement.
L’objectif étant de faire de sa ville un pôle culturel.


Le choix de deux artistes est pertinente pour démontrer que ces deux talents étaient des véritables amis contrairement à une certaine rivalité qui leur a été attribuée. Fille biologique de Tabu Ley, Yvette Tabu a confirmé cette amitié qui va être immortalisée à travers ce mémorial.

« Lisanga ya banganga », telle est la dénomination de cet ouvrage qui sera réalisé par les ateliers d’oeuvres d’art Mélo et Associé du sculpteur monumentaliste Meko.
Celui-ci, en présentant succintement ce monument, a parlé d’un duo de deux monstres sacrés de la musique congolaise. Les deux statues seront en forme circulaire pour permettre au public de venir apprécier la qualité de l’ouvrage. C’est une inscription de deux portraits géants, des statues en matériaux mixtes d’une hauteur de 15 sur 43 mètres.



L’aménagement définitif aura un parking, des boutiques des souvenirs laissant triompher la trilogie de l’art en l’occurrence le beau, le bien et le vrai.
La grande innovation est que l’oeuvre offre la possibilité aux visiteurs d’accéder à un espace tel un véritable studio d’enregistrement. Elle offre la possibilité aux touristes de se faire prendre une photo entre les deux géants de la rumba congolaise.
Des éléments audiovisuels retraçant le parcours de ces deux grands chanteurs seront aussi disponibles à travers un système bien étudié.

Au cours de cette cérémonie qui entre dans le cadre du festival Ley, le bourgmestre de la Commune de Limete, Douglas Nkulu, a salué l’initiative du gouverneur Gentiny Ngobila Mbaka qui selon lui, vient combler le retard pris dans la reconnaissance de ceux qui ont marqué la musique notamment les artistes Pascal Tabu Ley et Franco Lwambo Makiadi, ces légendes qui appartiennent aujourd’hui à toute l’humanité.

Il a invité « les limetoises et limetois » à être fiers de ce projet qui vient embellir davantage le boulevard Lumumba en plein aménagement.
Ce, pour en faire comme l’a toujours souhaité le patron de la ville de Kinshasa « notre Las Vegas ».

Plusieurs artistes ont pris part à cette cérémonie en l’occurrence Jossart Nyoka Longo, Reddy Amisi, Blaise Bula, Celeo skram, Manda Chante, Jean Goubald Kalala, Papy Kakol et Chaka kongo.

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires