« Gestion opaque des finances de l’Ass. Nat., non présentation du rapport financier, arrogance à l’égard de la plénière, violation de la constitution… », griefs reprochés à Mabunda

L’Assemblée Nationale examine ce jeudi 10 décembre 2020, les pétitions initiées contre le bureau Mabunda, samedi dernier. Le débat se déroule sous la houlette du bureau d’âges, installé il y a 2 jours par le secrétaire général à l’Assemblée Nationale, conformément à l’article 31 du règlement intérieur.

Signée par plus de 250 députés nationaux, la pétition reproche à Jeanine Mabunda, notamment « la gestion opaque des finances de l’Assemblée Nationale, l’absence du rapport financier, le mépris à l’égard de la plénière, la violation de la constitution, en prenant de manière unilatérale l’initiative de boycotter la cérémonie de prestation de serment des juges de la Cour Constitutionnelle ».

Il s’ajoute à ces griefs, « l’irrespect envers le Président de la République face à qui elle s’est adressée par un communiqué, engageant les députés nationaux, en des termes moins respectueux ».


Le porte-parole des pétitionnaires qui les a énumérés appelle ses collègues à voter « massivement pour cette pétition, en vue d’obtenir la decheance » du successeur d’Aubin Minaku au perchoir de la chambre basse du parlement.

Lire aussi  Présidentielle de 2023 : Seth Kikuni se propose candidat commun de l'opposition

Il sied de signaler aussi que Jeanine Mabunda présidente de l’Assemblée Nationale prend part à cette plénière consacrée à l’examen son éventuelle déchéance.

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires