Gouvernement de l’union sacrée : La DC de Diomi Ndongala attire l’attention de Tshisekedi de veiller sur les personnes qui devront l’accompagner

Gouvernement de l’union sacrée : La DC de Diomi Ndongala attire l’attention de Tshisekedi de veiller sur les personnes qui devront l’accompagner

Le Secrétaire national en charge de la communication et Porte-parole de la Démocratie chrétienne d’Eugène Diomi Ndongala, attire l’attention du Président de la République de veiller sur le choix des personnes qui devront l’accompagner dans son second gouvernement de l’union sacrée de la nation.

Dans une lettre ouverte adressée au Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, Cédric Mudiantu rappelle que l’union sacrée n’a pas créé des hommes nouveaux, « elle est constituée plutôt des même personnes qui d’après lui  » ont détruit le pays depuis les années antérieures et qui ont aussi tenté de l’enfoncer dans le trou ».


Tout en reconnaissant son profond échec avec la coalition gouvernementale Front Commun pour le Congo et le Cap pour le changement (FCC-CACH), le porte-parole du parti d’Eugène Diomi Ndongala, estime que Félix Tshisekedi a une deuxième chance de faire mieux pour se démarquer durant son quinquennat.

 » Monsieur le Président de la République, vous n’avez pas de choix en ce moment crucial où vos deux premières années n’ont pas été fameuses et qu’il fallait vite corriger à travers l’union sacrée qui peut être également aperçue comme réforme formelle mais pas fondamentale. Il y a de l’engouement certes, il y en avait eu lors de la prise du pouvoir avec comme résultat le bilan d’aujourd’hui pas du tout satisfaisant sur le plan politique (…). Vous avez encore l’heure du choix, mais cette fois-ci pour sceller le sort de votre avenir et celui du parti politique qui vous a porté à la magistrature suprême et même vos alliés », a écrit Cédric Mudiantu.

L’expérience de la coalition FCC-CACH, poursuit-t-il « devait naître une conviction qui considère les institutions comme lieu de compétence et d’expérience uniquement par delà les affinités sociologiques ».

Ainsi, il demande à Félix Tshisekedi de tenir compte de critère de compétence, d’expérience également la prédisposition à servir l’État avec loyauté pour la réussite de son action gouvernementale.

Ce dernier a insinué que le FCC est tombé suite à son insubordination et son avidité tout en laissant ainsi la place à l’Union sacrée de la nation qui aujourd’hui est présentée comme « le messi qui devait venir pour le salut de l’humanité ».

Dostin Eugène Luange

Lire aussi

Les plus populaires