Enquête à l’ESPT : Une journaliste devra s’expliquer sur 1 million USD de désinfection des écoles

 

La police des parquets continue d’enquêter sur les détournements présumés pendant la gestion du ministre Willy Bakonga à l’Enseignement primaire, supérieur et technique (EPST). En attendant que tout soit bouclé, des personnes proches du dossier renseignent que l’étau se resserre désormais sur Carine Kabututu (au centre sur la photo ci-haut). Celle-ci a joué plusieurs rôles sous le règne de l’ancien ministre de l’EPST notamment conseillère en communication et responsable numéro 1 d’Educ TV.

D’après les fins limiers d’ACTU7.CD, Carine Kabututu serait la personne qui aurait réceptionné 1 million USD décaissés du Trésor public. Cette somme, attestent nos sources, devrait servir à désinfecter des écoles à travers la République. Le ministère des Finances aurait ainsi répondu favorablement à la demande de l’équipe de riposte à la Covid-19 dans le secteur de l’enseignement avec à sa tête l’ex-ministre Willy Bakonga.

Au stade actuel, les enquêteurs ne sont pas encore arrivés à faire la traçabilité de ces fonds du contribuable congolais. Mais toujours est-il que plusieurs écoles publiques listées pour être servies en fonds de lutte contre la pandémie ne seraient pas servies jusqu’à ce jour. Ce qui pousse la justice à fouiner davanatage sur le 1 million USD. Et Carine Kabututu, qui aurait réceptionné le montant, serait en ligne de mire des enquêteurs.

L’EPST sous Willy Bakonga a connu plusieurs malversations financières. Raison pour laquelle le responsable du Service de contrôle et de paie des enseignements (SECOPE) et l’Inspecteur général à l’EPST ont été tous deux condamnés au terme d’un procès initié par le Parquet général de la Gombe. Willy Bakonga, le ministre, en fuite en Brazzaville a été extradé et se trouve actuellement aux mains de la justice qui continue d’enquêter sur de nombreux cas de détournements à sa charge.

Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires