État de siège : « Les ADF n’ont plus de quartiers généraux, 70 collaborateurs ADF ont été appréhendés » (P. Muyaya)

 

Patrick Muyaya, porte parole du Gouvernement a, lors d’une conférence
de presse tenue le mercredi 09 juin 2021 animée au côté du porte-parole des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC), laissé entendre que, depuis l’instauration le 06 mai 2021 de l’état de siège dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, « les rebelles des ADF n’ont plus de quartiers généraux, mais ils opèrent là où ils vont, ils se confondent dans la population. Ils ont aussi des activités économiques au delà des tueries, certains se sont mariés à nos soeurs congolaise ».

L’armée congolaise se félicite du « travail abattu » jusqu’à ce jour, car de ce jour au Nord-Kivu, « 70 collaborateurs ADF ont été appréhendés, tous des congolais. Et un opérateur économique qui finance ce mouvement rebelle ».

 » Des congolais comme vous et moi qui ont vendu leurs âmes au mal, qui ont décidé de collaborer avec l’ADF, il y a un opérateur économique qui a donné 5 véhicules aux ADF, même les motos (…) « , dit le porte parole des FARDC, Léon Richard Kasonga.

Les localités de Mwalika, Mandina et Mayangos où vivent plus huit mille (8000) congolais, ont été libérées des mains des oppresseurs depuis les opérations armées dans cette partie Est du pays, se félicite Léon Richard Kasonga.

 » Mwalika au Nord-Kivu a été libéré où il y a au moins trente-huit mille (38.000) congolais qui sont là, et ils ont repris leurs activités. Mayangos a aussi été libéré, trente-six mille (36000) cultivateurs y travaillent, Madina aussi libéré », dit-il.

Il a, en outre, précisé que l’armée a pris le contrôle de toutes les régions occupées jadis par les rebelles.

 » Au Nord-Kivu, nous avons contrôlé et occupé toutes les places fortes de l’ADF. 35 ADF ont été neutralisés dont 14 étrangers, 5 leaders capturés, ils sont en exploitation actuellement par les services « , déclare le général major léon Richard Kasonga.

L’état de siège proclamé dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu a été prorogé pour une durée de 15 jours, à dater du 06 juin de l’année en cours.

Hervé Landry Ngoyi

Lire aussi

Les plus populaires