RDC : Le COJIPEL présente ses délégués qui devront représenter la jeunesse au prochain bureau de la CENI

 

Le consortium des organisations des jeunes impliqués dans le processus électoral et la gouvernance (COJIPEL) a présenté lors d’une cérémonie mercredi 16 juin 2021 à Kinshasa ses délégués qui devront siéger à la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) dans le quota réservé à la société civile, frange jeunesse. Ces délégués, au nombre de 4, ont été présentés à plus de 80 représentations des jeunes qui composent ce consortium.

Selon Don Okoma Onyumbe, il s’agit là de l’aboutissement d’un processus qui témoigne la détermination et la ferme volonté des structures des jeunes de la société civile dans leur revendications des droits fondamentaux liés à leurs implications et participation dans la cogestion de la CENI.

« À l’issue de ce processus, nous sommes arrivés sur les résultats ci-après : Me Pacifique Nkunzi du Sud-Kivu ; Mme Picasso Makofi du Kwilu, Mr Mario Baiteleneke du Sud-Ubangi et Mr Israël Kabongo Wa Kabongo du Kasaï-Oriental », a-t-il cité devant la presse.


À lui de poursuivre, « le processus de désignation de nos délégués a tenu compte de la représentation de tous les espaces géopolitiques, linguistiques (Swahiliphone, Lubaphone, Lingalaphone et Kongophone), de l’inclusion des femmes et des personnes vivants avec handicap et de l’expertise électorale dans les cycles électoraux et l’éducation civique électorale ».

Lire aussi  L'ECT "honore la mémoire du Doyen Jean Chryso Mayembe de son Collège des Fondateurs"

Dans cette démarche, le COJIPEL « s’engage à accompagner les autorités du pays dans leur ferme volonté de doter le pays des élections libres, justes crédibles, inclusives et transparentes en 2023 », et dit fonder sa ferme participation dans la gestion de la CENI, conformément aux articles 21 de la déclaration universelle des droits de l’homme, articles 25 du pacte international des droits civils et politiques, de la charte africaine de la jeunesse, de la constitution de la RDC et de l’article 10 de la loi organique portant organisation et fonctionnement de la CENI à son dernier alinéa.

« (…) Le COJIPEL a influencé la loi sur la CENI qui vient d’être adoptée au parlement. Nous avons mené un plaidoyer auprès des élus nationaux jusqu’à obtenir la prise en compte de la jeunesse dans la gestion de la CENI. C’est ici l’occasion de remercier tous les collègues de la coordination nationale de tous les structures des jeunes de 26 provinces pour ce travail », a souligné Don Okoma Onyumbe, dit Lumumba 2.

Lire aussi  RDC : N. Tshiani insiste sur la suppression du Sénat et des Assemblées Provinciales

« La composition de la CENI tiendra compte des femmes et des jeunes », complète t-il, avant de renchérir, « c’est ici l’occasion de demander aux chefs des Confessions religieuses et nos collègues des autres organisations spécialisées, de comprendre la nécessité et l’urgence de tenir compte de la liste déposée à l’Assemblée Nationale, à défaut l’arbitraire du bureau de l’Assemblée Nationale pour tenir compte de 60% de la population électeurs jeunes du fichier électoral congolais ».

Le COJIPEL a pour ce faire déposé à l’Assemblée Nationale la liste de ces 4 délégués parmi lesquels un seul sera désigné sur base d’un critérium qui sera fixé et appelle le président Mboso « à tenir compte de la composante jeunesse dans le choix des animateurs du prochain bureau de la Centrale électorale pour notamment contrer le désintéressement des électeurs dans le processus électoral de vote, contrairement aux cycles écoulés (2006, 2011 et 2018) ».

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires