La SADC enverra sa force en attente au Mozambique pour lutter contre le terrorisme et les actes d’extrémisme à Cabo Delgado

 

Les chefs d’États africains et de gouvernement de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC) ont clôturé ce mercredi 23 juin au centre international Joaquim Chissano, à Maputo, en République du Mozambique le sommet des Chefs d’États et de gouvernement de cette organisation régionale où plusieurs points ont été évoqués.

Parmi les résolutions couchées dans leur communiqué final, le sommet a entériné les recommandations formulées dans le rapport du président de l’Organe de coopération en matière de politique, défense et sécurité et a approuvé le mandat de la mission de la Force en attente de la SADC en République du Mozambique, qui sera déployée dans le cadre de la Force en attente de la SADC en vue de soutenir le Mozambique dans sa lutte contre le terrorisme et les actes d’extrémisme violent dans la province Cabo Delgado.

Ces chefs d’États exhortent les États membres, en collaboration avec les agences humanitaires, à continuer à fournir une aide humanitaire à la population touchée par les attaques terroristes à Cabo Delgado, y compris aux personnes déplacées à l’intérieur du pays.


Ces chefs d’États et de gouvernement félicitent la République du Mozambique pour sa proposition d’accueillir le Centre des opérations humanitaires et d’urgence (SHOC) de la SADC à Nacala (Mozambique), lequel est conçu de sorte à améliorer la capacité de préparation et de réaction rapide de la Région.

Lire aussi  Covid-19 : Kinshasa et Brazzaville envisagent de réouvrir prochainement leurs frontières

Plus d’une dizaine de chefs d’États et de gouvernement et leurs représentants ont pris part à ce sommet, dont le Président Dr. Mokgweetsi Eric Keabetswe Masisi du Botswana et Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo de la RDC.

Hervé Landry Ngoyi

Lire aussi

Les plus populaires