Ituri : Une centaine d’agents désactivés de la paie à la Direction Provinciale du SECOPE Ituri 1

 

Plus de cent (100) agents oeuvrant à la Direction provinciale et dans douze (12) antennes du Service de Contrôle de la Paie des Enseignants (SECOPE) ont été désactivés de la paie dans la province éducationnelle Ituri 1. Celle-ci couvre les territoires de Mambasa, Irumu et Djugu en Ituri.

Selon plusieurs sources, cette désactivation serait le résultat du controle effectué par une équipe de missionnaires venue de la direction nationale de Kinshasa il y quelques mois. Les agents désactivés viennent d’adresser un mémorandum au Ministre national de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Technique (EPST).

Dans ce document parvenu à ACTU7.CD, ces agents disent ne pas comprendre cette mesure qui « vient les frapper ». Reconnaissant qu’ils oeuvrent sans « arrêtés » de nomination, ces agents affirment avoir mené plusieurs démarches pour acquérir ce document, sans succès. Ils demandent d’être remis dans leur droit.


« (…) Nous avions commencé à servir notre pays au SECOPE durant plusieurs années (…) Notre mécanisation (…) était reçue comme évènement salutaire.
Mais hélas, nous venons désagréablement d’être surpris du sort qui vient de nous frapper (…) Nous reconnaissons n’avoir pas d’arrêtés malgré les efforts fournis par notre Directeur afin d’obtenir ledit document à notre faveur (…) », lit-on dans ce document parvenu à ACTU7.CD

Lire aussi  Kasaï/Examen national de la formation professionnelle : 274 candidats dont 54 femmes prennent part aux épreuves

Ces agent se demandent en outre « quel l’avenir de leur Direction Provinciale et leurs Antennes où il n’est resté qu’un agent ou deux » agents payés. « Au lieu de régulariser la situation juridique des agents et cadres déjà mécanisés, nous assistons par contre à la désactivation de ceux-ci (…) », regrettent-ils.

« (…) Excellence Monsieur le Ministre, nous sollicitons de vous la régularisation de nos actes juridiques et notre réintégration dans la paie. Nous demandons au président du Caucus de députés nationaux de l’Ituri qui nous lit en copie de nous aider à faire le suivi de notre préoccupation auprès de nos instances compétentes afin de sauver cette situation catastrophique et alarmante, sinon la plupart des antennes de l’Ituri 1 seront effacées par manque d’agents.
La situation de la province Educationnelle de l’Ituri 1 étant particulière par l’insuffisance des cadres dans les Antennes de SECOPE, nous sommes persuadés que vous vous pencherez sur ce cas qui nous laisse en désolation avec toutes nos familles », concluent ces agents.

Lire aussi  Nord-Kivu/EPST : L'effectif d'élèves en baisse d'au moins 40% aux écoles de Bashu pour cause de l'insécurité

Plusieurs parmi les agents désactivés ont servi pendant nombreuses années comme « nouvelles unités » avant d’être payés en janvier 2020. Face à plusieurs dénonciations de détournement et d’existence d’agents fictifs, un contrôle a été mené en avril dans toutes les directions provinciales du SECOPE.

Andy Kambale Matuku

Lire aussi

Les plus populaires