Prédation des finances à l’INPP : l’IGF sollicite des mesures conservatoires à l’endroit du PCA, DG et de deux Directeurs provinciaux

 

Jules Alingete Key sollicite au ministre de l’emploi, travail et prévoyance sociale, des mesures conservatoires à l’endroit du Président du Consiel d’Administration, du Directeur général ainsi que des Directeurs provinciaux du Haut-Katanga et du Lualaba. La demande de l’Inspecteur général des finances-chef de service est contenue dans sa correspondance du 29 juillet.


La proposition de l’Inspection générale des finances (IGF) fait suite aux conclusions de contrôle mené dans cet établissement public pendant la période comprise entre janvier 2019 au décembre 2020 « suivant ordre de mission 40/PR/IGF/IG-CS/JAK/SMI/2021 du 25 février 2021. Elle note des graves cas de mégestion et des détournements constatés à charge des mandataires cités.

Jules Alingete a pris le soin de transmet au ministre de l’emploi, travail et prévoyance sociale, en annexe de sa correspondance du 21 juillet 2021 les principales conclusions de la mission effectuée à l’INPP. Pour lui, les mesures conservatoires à l’endroit des mandataires de l’INPP seraient une façon pour le Gouvernement de stopper « la prédation dont l’INPP est victime ».


L’INPP, comme la plupart des entreprises publiques de la RDC, est victime des détournements financiers de la part de ses gestionnaires. Voilà qui explique les différents contrôles qui s’effectuent ces derniers moments par l’IGF dans ces établissements publics.

Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires