Kasaï Oriental : les étudiants de l’Université de Mbuji-Mayi s’insurgent contre la fermeture de la faculté de médecine

Les étudiants de l’Université de Mbuji-Mayi étaient dans les rues de la ville de Mbuji-Mayi au Kasaï-Oriental ce lundi 20 septembre pour contester la décision prise par le ministère de l’enseignement supérieur et universitaire de fermer la faculté de médecine dans leur institution.

Selon ces étudiants, la décision prise par Muhindo Nzangi est une « injustice ». Ces étudiants qui ont exprimé leurs « regrets » ce jour, demandent au ministre de tutelle de « retirer purement et simplement cette décision ».

« Les étudiants protestent contre la décision du ministe national de l’ESU interdisant le recrutement et l’organisation des cours à la faculté de Médecine et pharmacie de l’Université de Mbujimayi en la déclarant non viable. C’est une injuste que les étudiants ont appris avec regret quand on sait que la faculté de médecine de l’Université de Mbujimayi est la seule sur l’espace Kasaï à se doter d’une clinique universitaire moderne et équipée d’un laboratoire anatomo pathologique, puis d’une bibliothèque virtuelle et physique », disent-ils.

Lire aussi  Kalemie : Des étudiants de l'UNIKAL dans la rue « pour exiger le départ de la Gouverneure accusée d'ingérence dans les affaires internes de l'Université »

Et d’ajouter : « Nous demandons au Ministre Muhindo de revoir sa décision ou mieux de la retirer purement et simplement. Nous avons également demandé aux étudiants de rester mobilisés comme un seul homme pour défendre notre alma mater », a dit Constant Muamba, membre de la délégation reçu au gouvernorat de province.

Les manifestants ont rencontré l’autorité provinciale à qui ils ont remis leur mémorandum. Le gouverneur intérimaire de la province du Kasai-Oriental les a rassurés et promis son « implication pour que la situation soit décantée le plus rapidement possible ».
Jeannette Longa Musuamba a, à cette occasion promis de « frapper à toutes les portes ».

Il sied de rappeler que dans une décision circulaire le 17 septembre dernier, le ministre de l’enseignement supérieur et universitaire a décidé de fermer la faculté de médecine dans plusieurs institutions universitaires de la République Démocratique du Congo jugées non viables.

Christian Ngeleka, à Mbuji-Mayi

Lire aussi

Les plus populaires