Arrestation de Luc Malembe : Martin Fayulu dénonce « les menaces et intimidations dont sont victimes ses membres »

 

Le parti Engagement pour la Citoyenneté et le Développement (ECIDé) exige la libération « sans condition » du porte-parole de Martin Fayulu dans la province de l’Ituri. Dans un communiqué du mercredi 1er décembre, ce parti cher à Martin Fayulu affirme que Luc Malembe a été enlevé par des militaires à son lieu de travail le 24 novembre 2021 à Bunia (Ituri). Selon Devos Kitoko, il a été brutalisé et conduit sans ménagement à l’auditorat militaire de garnison de l’Ituri, à Bunia par les militaires des FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo) sans mandat.

« Il est accusé, sans preuve, de propagation de fausses rumeurs en rapport avec l’État de siège. Chose que rejette son parti politique. Luc Malembe est présentement détenu à la prison de Bunia à la suite d’une procédure pour le moins arbitraire », dénonce le secrétaire général de L’ECIDé.

Par ailleurs, ce parti politique de l’opposition soutient que « l’État de siège ne peut en aucun cas être utilisé pour museler le peuple ni pour tenter d’écarter les adversaires politiques de la compétition électorale de 2023 ».


Dans ce communiqué, il dit prendre à témoin la communauté nationale et internationale sur « les menaces et intimidations dont sont victimes ses membres en ce moment et exige que ces pratiques de la honte cessent immédiatement ».

Lire aussi  Kinshasa : Ngobila annonce le dépôt d'une plainte contre les opposants ce lundi pour "non respect de l'itinéraire"

Hervé Landry Ngoyi

Lire aussi

Les plus populaires