JM contre le SIDA : La zone de santé de Mambasa éprouve d’énormes difficultés de sensibilisation suite au manque des moyens financiers

La zone de santé de Mambasa, suitée à près de 160 kilomètres au sud de Bunia, dans la province de l’Ituri, éprouve de sérieuses difficultés pour mener des campagnes de sensibilisation sur le SIDA.

Cette révélation a été faite à ACTU7.CD, mercredi 1er décembre 2021, en marge de la célébration de la journée mondiale de lutte contre cette maladie, par le point focal du Programme National Multisectoriel de Lutte contre le SIDA dans cette entité médicale.

Gilbert Kambale Kombi justifie cette situation par le manque des moyens financiers pour mener des campagnes de sensibilisation. Pourtant, il y a quelques années, des campagnes de sensibilisation contre cette maladie étaient menées dans les médias, les églises, des écoles et mêmes les marchés. Cette situation entraîne une ignorance au sein de la communauté sur l’état sérologique, avec tous les risques que cela présente.


« (…) Nous avons des problèmes parce que peu avant il y avait un petit moyen qui était mis à la disposition de la structure pour mener des descentes et des sensibilisations dans les écoles, les médias, les églises mais depuis un moment, ce financement est coupé (…) la sensibilisation a donc diminué et cela fait que plusieurs personnes ne sont pas informées de leur statut sérologique (…) », indique Gilbert Kambale Kombi au média en ligne non-aligné.

Lire aussi  Sud-Kivu : Relance de la campagne de vaccination contre la COVID-19, près de 2 millions de personnes attendues

Pour le point focal du PNMLS dans la zone de santé de Mambasa, cette situation peut entraîner plusieurs conséquences notamment le risque élevé de contamination au sein de la communauté et la destruction du tissu économique.

« (…) Il y a plusieurs conséquences (…) Une personne qui s’ignore et ne connaît pas son statut sérologique peut contaminer toute une chaîne de personnes. Et lorsqu’une chaîne de personnes est contaminée, chacune d’elle va contaminer d’autres personnes et ainsi de suite (…) Aussi, comme conséquence sur le plan économique, lorsque la maladie s’installe, vous irez de gauche à droite en cherchant le remède et votre économie va baisser (…) », a-t-il ajouté.

D’après les chiffres officiels, la cité de Mambasa a présenté une prévalence au VIH estimée à près de 15%. Pour le point focal du PNMLS dans cette zone de santé, cette situation est révélatrice « d’un problème très sérieux sur le plan sanitaire ».

Andy Kambale Matuku, à Mambasa

Lire aussi  Kinshasa : Environ 500 enfants diabétiques pris en charge gratuitement par le Centre de santé BDOM à Limete

Lire aussi

Les plus populaires