Sud-Kivu/Théo Kasi Ngwabidje dénonce « l’illégalité » de la procédure qui a conduit à sa destitution : « Vous avez déjà vu un vote par correspondance ? »

 

Devant quelques dizaines de ses partisans, le gouverneur déchu de la province du Sud-Kivu Théo Ngwabidje, a dénoncé « l’illégalité » de la procédure qui a conduit à sa destitution, après l’examen ce jeudi 2 décembre, d’une motion de censure initiée contre lui et son gouvernement par douze (12) députés à l’Assemblée provinciale.

Ce dernier martèle que le quorum de trente-deux (32) votants n’a pas été atteint pour donner une base légale à cette procédure qui lui a coûté le poste du gouverneur.

« vous avez déjà un jour vu un vote par correspondance ? Pour voter il faut être au nombre de trente-deux (32) personnes, dès lors qu’ils étaient en dessous de ce chiffre, tout ce qu’ils ont fait est illégal », a-t-il indiqué.


Théo Ngwabidje a aussi appelé ses partisans au calme en leur rassurant que « rien n’est encore perdu ».

Le désormais ex gouverneur du Sud-kivu Théo Kasi Ngwabidje a été destitué ce jeudi 2 décembre au cours d’une plénière où vingt-huit (28) sur trente-trois (33) votants, ont été pour son départ.

Lire aussi  Félix Tshisekedi aux leaders de l'opposition : "Ils dénoncent la CENI et la Cour Const. mais ils rejoignent le processus électoral en obtenant la carte d'électeur"

Osée Mfumfu

Lire aussi

Les plus populaires