« Les notables du Kongo-Central » lancent une pétition pour « s’opposer au projet de construction du pont-route-rail Kinshasa-Brazzaville avant l’érection du port en eaux profondes de Banana »

 

« Les notables de la province du Kongo-Central » s’opposent au projet de construction du pont-roite-rail reliant les deux capitales les plus rapprochées au monde Kinshasa-Brazzaville, avant la construction du port en eaux profondes de Banana.

Ayant appris que le Président de la République a, lors de la réunion du conseil des ministres du vendredi 03 décembre dernier, chargé le Ministre d’État au plan « d’apprêter ce dossier pour un dépôt urgent au Parlement en vue de parvenir à sa ratification », cette frange de la société civile dénoncent « l’inversion de priorité et la mauvaise foi qui se manifeste qui caractérisent les dirigeants congolais dans la gestion des urgences ».

« C’est avec une grande indignation que nous avons appris la décision du conseil des ministres de ce vendredi 3 décembre où le Chef de l’État Félix Tshisekedi a chargé le ministre d’État, ministre du Plan d’apprêter le dossier y relatif pour un dépôt urgent au Parlement en vue de parvenir à la ratification de l’accord sur la construction du pont-route-rail reliant les deux capitales les plus rapprochées du monde », dit Charlie Mingiedi Mbala, l’un de ces notables.


Pour se faire, ils ont lancé une pétition à remettre au Président de la République « pour manifester leur indignation et exercer la pression sur les dirigeants à prioriser la construction du port en eaux profondes de Banana ».

Lire aussi  Sud-Kivu/Mines : Antoinette N'Samba Kalambayi et le Gouverneur Théo Ngwabidje en tête-à-tête

Pourtant, le conseil des ministres avait fait savoir que des discussions sont en cours avec des partenaires pour la construction du port en eaux profondes de Banana, sans oublier la réhabilitation et la modernisation de ports de Boma, de Matadi et celui de Kinshasa.

« Ces bonnes intentions ne suffisent plus pour calmer la colère de tous les ressortissants du Kongo-Central car nous nous rendons compte de la mauvaise foi qui se manifeste dans le chef de nos gouvernants dans la gestion des urgences », déclarent-ils.

Et de poursuivre, « point n’est besoin de vous rappeler que ce vieux projet de grande envergure est facile à exécuter… si et seulement si les autorités compétentes de la RDC avaient voulu le concrétiser ça serait déjà effectif et opérationnel ».

Qui sont derrière le blocage de la réalisation de ce grand projet très bénéfique pour le développement de notre pays ?

« Je n’avancerai pas sur ce projet sans l’érection du port en eaux profondes de Banana », avait déclaré le Chef de l’État au cours d’une conférence de presse à Bunia. Occasion pour « le peuple du Kongo-Central » d’en appeler « à la sincérité du Chef de l’État à faire un choix cornélien » en référence à ses propos ci-haut évoqués.

Lire aussi  Kasaï Oriental : Jean Maweja présente le projet d'édit budgétaire avec une baisse de 37%

Pour ces ressortissants, l’urgence s’impose pour l’érection du port en eaux profondes de Banana « sans aucune forme de procès ».

« Nous demandons au caucus des députés et sénateurs ainsi que la société civile (mouvements citoyens et toutes les confessions religieuses) du Kongo-Central de s’élever comme un seul homme contre la marginalisation de la province mère de notre pays », ont-ils conclu.

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires