Journée de la liberté de presse : L’UNPC/Nord-Kivu salue la mémoire des journalistes assassinés

 

La Présidence de l’Union nationale de la presse du Congo section du Nord-Kivu, Rosalie Zawadi, a échangé mardi avec les journalistes de la province sur les contours de l’exercice du travail de journaliste, à l’occasion de la célébration de la journée de la liberté de presse.


Dans son discours de circonstance, Rosalie zawadi a reconnu que « le travail du journaliste, bien que noble, est un exercice difficile surtout lié au contexte du Nord Kivu et particulièrement en cette période d’état de siège ».

Selon elle, « les différentes forces en présence veulent chacune avoir une emprise sur le traitement de l’information alors que le journaliste doit rester au centre pour l’intérêt de la communauté ».



Profitant de l’occasion, « elle a salué la mémoire des journalistes qui ont été assassinés et s’est incliné devant le courage et l’abnégation des chevaliers de la plume du Nord-Kivu, de braver l’insécurité, les pressions de tout bord et parfois la précarité dans leurs organes des médias ».

Se référant au thème national que l’UNPC s’est choisi qui est  » le journalisme n’est pas un crime », la Présidente de l’UNCP/Nord-Kivu a rappelé que « les journalistes ne sont pas des criminels mais plutôt des agents au service de la vérité pour le mieux-vivre de nos communautés et du public ».

Le thème de cette année étant la presse sous l’emprise du numérique, elle a soutenu que « le numérique a apporté des bouleversements énormes dans le comportent du journaliste ».

Le classement de Reporters sans frontière met la RDC à la 125ème place sur les 180 pays et territoires concernés. Elle gagne donc 24 places comparativement au classement précédent.

David Lupemba

 

Lire aussi

Les plus populaires