RDC : Félix Tshisekedi ordonne des études de faisabilité pour la création d’une zone économique spéciale dans l’est

 

Au cours de cinquante-sixième réunion du conseil des ministres tenue vendredi 3 juin 2022, le Président de la République Démocratique du Congo a demandé à ses ministres de mener des études pour la création, dans les prochains jours, d’une zone économique spéciale dans la partie orientale de la RDC.


À en croire le compte-rendu dudit conseil, cette démarche de Félix Tshisekedi s’inscrit dans le cadre de sa « volonté de restaurer la paix et de garantir la sécurité définitive des provinces de l’est du pays ». Une occasion pour le Président congolais de « la nécessité de mettre en place les bases de la renaissance économique de ces provinces qui regorgent d’innombrables richesses naturelles gazière, minière, agricole, touristique, ainsi qu’un potentiel humain remarquable ».

« (…) Partant de l’exemple de la Zone Économique Spéciale de Maluku, dans la ville province de Kinshasa, le Président de la République a estimé que des études de faisabilité doivent être entreprises pour la réalisation d’une deuxième Zone Économique Spéciale dans la partie orientale du territoire national. Celle-ci aura la particularité de promouvoir la culture de la paix grâce à l’émergence d’un réseau intégré de Petites et Moyennes Entreprises, de Petites et Moyennes Industries, actives dans les secteurs aussi variés tels que l’agroalimentaire, l’énergie, le tourisme, les nouvelles technologies (…) », lit-on dans le compte-rendu du conseil des ministres parvenu à ACTU7.CD.


Selon le même document, la mise en oeuvre de cette zone économique spéciale devra se matérialiser dès l’exercice budgétaire 2023. Julien Paluku, Ministre de l’Industrie, a été chargé d’entamer les études de faisabilité quant à la localisation optimale de cette zone, d’en définir les contours et les synergies visant une intégration économique des communautés locales. Le rapport de ces études est attendu à la première réunion du Conseil des Ministres du mois de septembre 2022.

Alors qu’on parle déjà de la deuxième zone économique spéciale, la 1ère, celle de Maluku, n’a pas encore été lancée de manière définitive. Récemment, le Gouvernement congolais a reçu une enveloppe évaluée à hauteur de vingt millions de dollars américains (20.000.000 USD) au titre d’appui budgétaire de la Banque Africaine de Développement (BAD) pour financer ce projet.

Une zone économique spéciale (ZES) est une région géographique dans laquelle les lois économiques sont plus libérales, c’est-à-dire plus avantageuses pour les entreprises, que celles pratiquées dans le reste du pays. Ce dispositif qui offre une combinaison d’incitations fiscales, de droits de douanes favorables, des procédures douanières simplifiées et réglementations limitées a retenu l’attention de nombreux États.

Andy Kambale Matuku

 

Lire aussi

Les plus populaires