Agression Rwandaise : L’ECC appelle le gouvernement à envisager d’autres mesures contre le Rwanda

 

L’Eglise du Christ au Congo (ECC) vient de réagir au sujet de la guerre qui sévit dans la province du Nord-Kivu depuis plusieurs semaines. Dans une déclaration rendue publique ce vendredi 17 juin 2022, l’ECC « appelle la peuple congolais à la mobilisation nationale pour la cause de notre patrie ».


Citant plusieurs fois le Rwanda comme « pays à l’origine des agressions et actions terroristes contre la RDC », la seconde branche importante du Christianisme au Congo se dit prête à « accompagner l’éveil national qui rassemble et mobilise le peuple congolais afin de mettre fin (…) aux ambitions bellicistes (…) du M-23 (armée rwandaise, Ndlr) sur le territoire congolais ».

Enfin, l’église protestante de la RDC « encourage le gouvernement congolais à recourir à d’autres mesures plus sévères allant même jusqu’à rompre les relations diplomatiques avec le Rwanda ».


« (…) L’Eglise du Christ au Congo (…) apprécie à juste titre les deux mesures prises par l’Etat congolais, spécialement celle de rompre tout accord, protocole et autres engagements pris avec le Rwanda (…) encourage l’Etat congolais à prendre d’autres mesures sévères jusqu’à (…) rompre les relations diplomatiques avec le leadership d’un pays qui tient son bonheur sur le sang des congolais (…) », lit-on dans ce document dont une copie est parvenue à ACTU7.CD.

La tension est toujours vive entre la RDC et son voisin rwandais. Kinshasa accuse Kigali de soutenir en hommes et en matériels le Mouvement du 23 mars (M-23). Ce mouvement politico-militaire défait en 2013 a refait surface en s’attaquant aux positions de l’armée congolaise dans le territoire de Rutshuru, dans le Nord-Kivu avec l’appui de l’armée rwandaise. Pour ce faire, le gouvernement de la RDC a pris la décision de suspendre tous les accords signés avec le Rwanda.

Andy Kambale Matuku

 

Lire aussi

Les plus populaires