Lualaba : Ouverture de la 1ere édition de la foire de la sous-traitance et des PME congolaises

 

La première édition de la foire de la sous-traitance et des Petites et Moyennes Entreprises, s’est ouverte à Kolwezi, chef-lieu de la province du Lualaba, le jeudi 15 septembre 2022.

Co-organisé par le groupe Stella et l’Autorité de Régulation de la Sous-traitance dans le secteur Privé (ARSP), ce rendez-vous des parties prenantes à la sous-traitance dans le secteur privé a été officiellement lancé par le ministre provincial en charge de l’intérieur et sécurité, Déodat Kapenda wa Kapenda, représentant la gouverneure a.i Fifi Masuka Saini empêchée.

Prenant la parole, Prudence Djamboleka a indiqué que la loi 17/001 a ouvert la porte à la protection de la main d’oeuvre locale travaillant dans les entreprises de la sous-traitance, la création de l’emploi par les nationaux.


« Le gouvernement de la République a décidé de doter le pays d’un cadre légal devant organiser les activités de la sous-traitance dans le secteur privé. C’est une loi qui vient renforcer la politique locale du gouvernement de la République et vise à rendre obligatoire la sous-traitance des activités annexes et connexes de l’activité principale et la réserve, quelle que soit sa nature, aux entreprises congolaises à capitaux majoritairement congolais en vue d’assurer la promotion et favoriser ainsi l’émergence d’une catégorie des congolais à revenu intermédiaire. Cette loi a donc ouvert la porte à la protection de la main d’œuvre locale travaillant dans les entreprises de la sous-traitance, la création de l’emploi par les nationaux et l’élargissement de la sphère sociale au tu des trésors », a-t-elle déclaré.

De son côté, Alain Wasso, Directeur Général Adjoint de l’ARSP a précisé que l’objectif de ladite foire est de permettre aux parties prenantes de réfléchir sur les questions de tout ordre en rapport avec la mise en œuvre de la loi numéro 17/001 du 8 Février 2017.

« Cette manifestation a le mérite de mettre en évidence le savoir-faire de sous-traitants congolais en le confrontant aux réalités et aux attentes des entreprises donneuses d’ordre. Cette manifestation a également pour objectif de permettre aux parties prenantes de réfléchir à tous ordres de mise en œuvre de la loi numéro 17/001du 8 février 2017 et ses mesures d’application », a-t-il fait savoir.

Et de renchérir :  » c’est dans cette optique que des panels sont prévus pour faire les points de l’état des lieux de la sous-traitance dans le secteur privé, cerner les défis du financement des activités de sous-traitance, échanger sur les questions liées à la compétitivité de petites et moyennes entreprises congolaises en rapport avec le développement des chaînes des valeurs dans le secteur des mines mais aussi relever les défis inhérents à l’exercice de l’activité de sous- traitance notamment la problématique de l’expertise locale, la formation et le renforcement des capacités des sous-traitants congolais ».

Pour sa part, le ministre provincial de l’intérieur et sécurité Déodat Kapenda wa Kapenda a rappelé aux investisseurs que les services proposés par les sous-traitants méritent d’être payés, et c’est seulement de cette manière que la véritable classe moyenne va être créée.

Il convient de signaler que le directeur provincial de cet établissement public, Danny Kabongo, prend également part à cet évènement.

Cette première édition de la foire de la sous-traitance des PME congolaise va se clôturer le 17 septembre 2022.

CP

Lire aussi

Les plus populaires