Butembo : Les activités socio-économiques paralysées suite au meurtre d’un taximan

Toutes les activités socio-économiques sont paralysées depuis l’avant-midi de ce lundi 10 septembre 2022 sur toute l’étendue de la ville de Butembo, dans la province du Nord-Kivu.

« Les boutiques, galeries, magasins, institutions de microfinance ainsi que le marché central sont restés hermétiquement fermés au côté d’une circulation très timide de personnes et des engins roulants », renseigne un chauffeur.

Sur l’artère principale tout comme sur celles secondaires, la circulation des personnes et des engins roulants a été timide.


Le professionnel de taxi interrogé par ACTU7.CD dit répondre au mot d’ordre de leurs dirigeants, les appelant à sécher les activités après le meurtre de leur membre le vendredi 7 octobre 2022. Les opérateurs économiques, de leur côté, parlent d’une grève de dix (10) jours pour exiger aux autorités, de déclarer la zone de Butembo, Beni et Lubero « zone sinistrée ».

Il y a quelques jours, les commerçants ainsi que le Réseau de Taximen du Congo (RETAC), ont tous annoncé la semaine la « cessation » de leurs activités afin d’exiger que les zones de Beni, Butembo et Lubero soient déclarées « Zone sinistrée » vu la situation sécuritaire très précaire ces derniers jours dans ces parties de la province du Nord-Kivu.

Lire aussi  Kinshasa : La rentrée de classe au centre des embouteillages monstres

JC Mbafumoja, à Beni

Lire aussi

Les plus populaires