Butembo : Un litre de carburant passe de 3.500 à 4.500 FC à la pompe et 5.000 auprès des revendeurs

 

Le prix du carburant connait une hausse vertigineuse dans la ville de Butembo, (Nord-Kivu), dans l’Est de la République Démocratique du Congo. Un litre d’essence et/ou de mazout est passé de 3000, 3500 à 4500 Francs congolais. Auprès des revendeurs, au sein des muni-stations, un litre d’essence et/ou de mazout se négocie entre 4500 et 5000 Francs congolais.

Selon Merveille Mafutamingi, gestionnaire de stock à la station-service « Ecy Oil », située à Lusando sur le boulevard Président de la République, la hausse du prix de ces produits pétroliers est consécutive à l’effondrement du pont Lume, sur la route transafricaine Beni-Kasindi, qui facilite le ravitaillement de la ville de Butembo et Beni en carburant. Il fait savoir que plusieurs camions citernes restent bloqués au niveau de Kasindi suite à la suspension des trafics relativement à cette situation.

« Aujourd’hui le litre du carburant est fixé à 4500 francs pour le Mazout, donc ça dépend. Il y a d’autres stations qui fixent un litre à 4000 francs pour l’essence et 4500 francs pour le Mazout. Cette situation est justifiée par l’effondrement du pont Lume, qui nous relie à Kasindi », a-t-il fait savoir.


Au sein de « Ecy Oil », ce sont uniquement les clients de premier rang dont des Organisations non gouvernementales, (ONG), des abonnés et d’autres particuliers ayant déjà fait de réservation qui bénéficient de la petite quantité de carburant dont elle dispose. Le gestionnaire de stock redoute la coupure de ce petit stock sans satisfaire le besoin de sa clientèle.

Lire aussi  Kasaï : les élections du comité provincial de la jeunesse fixées au 11 octobre (gouvernement provincial)

Néanmoins, d’autres stations-service de la ville sont déjà à cours de stock. C’est le cas de la station « Congo Fuel » qui fonctionne à Nziapanda, à la sortie sud de Butembo. Depuis le weekend dernier, son stock s’est épuisé.

Par conséquent, le prix d’un billet de transport a connu une hausse considérable. Sur la route Butembo-Goma, il est passé de 30 à 50 dollars américains. Au-delà du prix de carburant qui galope, les conducteurs qui empruntent cet axe routier via la piste secondaire de Kibirizi-Nyanzale-Kitshanga-Mweso et Sake relèvent également le long trajet et le délabrement de cette route qui leur impose une double consommation. Sur l’axe Butembo-Beni, le prix d’un billet de transport en voiture est passé de 12 000 à 16 000 Francs congolais. Même situation pour les transports urbains. Une course à moto-taxi qui se négociait à 500 Francs congolais a doublé.

Mercredi 7 décembre dernier, le maire policier de Butembo avait exhorté les opérateurs économiques de la ville à ne pas exagérer le prix du carburant en dépit de la baisse du stock. Il leur demandait ainsi de se conformer aux prix fixés par le ministère de l’Economie nationale pour divers produits pétroliers.

Lire aussi  RDC : le parcours atypique de Christian Mwando devenu Ministre du Plan

Pendant ce temps, la coordination des opérations conjointes FARDC-UPDF a rassuré mardi 12 décembre quant à la création d’une déviation près du pont Lume, effondré afin de permettre la reprise des trafics sur la route Kasindi-Beni-Butembo. Toutefois, cette déviation ne devrait assurer que la traversée des petits véhicules et des motos.

Didy Vitava, à Butembo

 

Lire aussi

Les plus populaires