RDC : Condamné à 30 ans de prison pour crime contre l’humanité, Ntanganda va purger sa peine en Belgique

 

Bosco Nganganda, ancien seigneur de guerre dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC) a été reconnu, par la Cour Pénale Internationale (CPI), coupable des crimes contre l’humanité et est condamné à trente (30) ans de prison.

Condamné définitivement par la Cour de la Haye au terme d’un long procès, Bosco Ntanganda va purger sa peine en Belgique. Selon la CPI, le « terminator » a été transféré du quartier pénitentier de la Haye vers la Belgique où il est arrivé ce 14 décembre 2022 et conduit à la prison de Leuze-en-Hainaut.

La CPI, qui rappelle « compter sur le soutien des États pour l’exécution de ses peines », indique qu’elle « apprécie grandement la coopération volontaire du Gouvernement belge dans cette affaire ».


Le 8 juillet 2019, la Chambre de première instance VI de la CPI a déclaré Bosco Ntaganda coupable, au-delà de tout doute raisonnable, de 18 chefs de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité, commis en Ituri entre 2002 et 2003. Le 7 novembre 2019, il sera condamné à une peine totale de 30 ans d’emprisonnement. Le temps passé en détention à la CPI du 22 mars 2013 au 7 novembre 2019 sera déduit de la peine. Le 30 mars 2021, la Chambre d’appel de la CPI a confirmé le verdict et la peine dans cette affaire. Ces deux décisions sont désormais définitives.

Lire aussi  Grâce présidentielle : Près de 100 détenus libérés à la prison centrale de Bunia

Andy Kambale Matuku

 

Lire aussi

Les plus populaires