RDC : Le Gouvernement envisage réhabiliter le chemin de fer Matadi-Kinshasa et d’autres axes diversifiés pour désengorger la route Matadi-Kibala

Le Chef de l’État Félix Tshisekedi Tshilombo a présidé vendredi 13 janvier 2023, la quatre vingt deuxième (82è) réunion du conseil des ministres. Lors de ces assises, il est revenu sur l’épineuse problématique de la route Nationale n°1 Kinshasa-Matadi qui avait été coupée en deux, après les dernières pluies, interrompant momentanément la libre circulation des personnes, l’approvisionnement de Kinshasa en biens de première nécessité en provenance du Kongo-Central, ainsi que les flux logistiques au départ et à destination des ports maritimes situés dans cette Province.

Sur cette question, Félix Tshisekedi a sensibilisé les membres du conseil, principalement les ministres ad intérim des Transports et des infrastructures et grands travaux sur l’urgence de réhabiliter des axes
diversifiés pour relier Kinshasa au Kongo-Central, « en l’occurrence la voie
ferrée et la route provinciale RP118 Kasangulu–Mvululu–Cecomaf-N’Djili Brasserie qui permettra un accès plus direct pour le transport des conteneurs
destinés aux entreprises localisées dans les zones d’activités industrielles de la
Capitale, notamment dans les communes de Limete et de Maluku avec l’implantation de sa Zone Economique Spéciale ».

« Évoquant le principe sacro-saint « Gouverner c’est prévoir », le Président de la
République a invité le Gouvernement à initier de grandes réflexions sur la création, sur le moyen et le long termes, de nouvelles infrastructures routières et ferroviaires sur toute l’étendue du territoire national à la hauteur de l’ambition de notre pays, particulièrement, dans la province du Kongo-Central,
seule ouverture naturelle au monde extérieur par l’océan Atlantique », ajoute Patrick Muyaya, porte-parole du gouvernement dans son compte-rendu.


En plus, au vu de la démographie exponentielle qui caractérise les grandes
agglomérations du pays et en prévision du flux de marchandises qui
devrait provenir des activités du Port en eaux profondes de Banana, Félix Tshisekedi fait observer qu’il est inconcevable d’entrevoir un quelconque dynamisme économique et un développement sans que soient créées de nouvelles voies de communications,
en ce compris des autoroutes et des voies ferroviaires modernes.

« Toutefois, à court-terme, il importe de lancer dans les plus brefs
délais, les travaux de revêtement de la route provinciale RP 118 d’intérêt général qui est sous gestion de l’Office des Routes », complète le compte-rendu de cette réunion.

Le Ministre d’Etat, Ministre des Infrastructures et Travaux Publics est appelé en urgence de concevoir un projet d’aménagement, de cette route.

« En outre, et toujours dans cette perspective de court terme, il revient de noter que le chemin de fer Matadi-Kinshasa constitue l’alternative la plus importante sur laquelle le Gouvernement devrait se concentrer. La
modernisation de cette voie ferrée permettrait de proposer un transport
sécurisé de biens et des personnes à un coût concurrentiel. Cela induira, ipso facto, un report d’une part importante du tonnage routier sur le rail et la préservation de la chaussée routière », note le conseil.

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires