Agression rwandaise : La rentrée scolaire toujours hypothétique à Rutshuru

Malgré que les terroristes du mouvement du vingt-trois mars (M23) soutenus par le Rwanda, appelent à la rentrée scolaire dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu) sous leur occupation, les parents, élèves et enseignants ont jugé bon de rester à la maison.

Les portes des écoles demeurent cadenassées à leur quasi-totalité à Bunagana, Kishishe et environs, suite à la menace du M-23/RDF qui pèse sur ces entités depuis le 13 juin 2022.

Pendant que ces insurgés exigent le déroulement des activités scolaires pour ne pas assister à une année blanche dans le territoire de Rutshuru, la population vide par contre ces régions occupées pour des milieux sous contrôle des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC).


Depuis juin 2022, les activités scolaires n’ont jamais eu lieu dans le territoire de Rutshuru suite à l’agression rwandaise sous couvert du M-23.

Lire aussi  Sextape des élèves : Après leur identification, les acteurs exclus définitivement de l'école et interdits d'inscription dans toutes les écoles sur l'ensemble du pays

JC Mbafumoja

Lire aussi

Les plus populaires