Marche de l’opposition et de l’UDPS : Qualifiée de « milice », la Force du progrès très révoltée !

 

 

« Force du progrès, la terreur autorisée », c’est le titre d’un article du média en ligne AfricaNews sur la marche de samedi dernier, un article qui a mis cette structure de la ligue des jeunes de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS/Tshisekedi) dans tous ses états. Dans un communiqué signé le lundi 22 mai 2023, le Président de la Force du progrès a été on ne peut plus dure envers le média.

Djodjo Mboyo, chef de la Force du progrès, s’est complètement opposé du fait, pour AfricaNews, de qualifier cette structure du parti présidentiel de « milice opérant impunément à Kinshasa ».

« La Force du Progrès n’est pas une milice, mais plutôt un mouvement associatif au sein de l’UDPS, directement rattaché à la Ligue des Jeunes (…) créé depuis 2005, constitué uniquement des civils, fort d’une réputation forgée sur base de sa résistance héroïque pendant nos longues années à l’opposition. Autant nous n’avons pas eu besoin de nous constituer en milice, autant nous n’en avons pas besoin dans le combat actuel de l’exercice et la conservation du pouvoir », recadre-t-il.

Lire aussi  Loi sur la CENI : Lisanga Bonganga s'oppose et se joint à la position des confessions religieuses, G13 et LAMUKA

Dans son article, le média en ligne a illustré des photos dans lesquelles on peut apercevoir des jeunes avec des machettes et d’autres armes blanches qu’il qualifie de membres de la Force du progrès, ce que cette structure rejette avec force.

« Les propos citant et identifiant la Force de Progrès que vous publiez dans votre journal sont appuyés par des photos datant de 2022 lorsqu’on annonçait des rwandais infiltrés dans la ville de Kinshasa, et que pour défendre notre souveraineté et sécurité comme en 2008, les jeunes de tous bords, ont voulu prêter main forte à la Police Nationale Congolaise. Mais le gouvernement avait tout de suite demandé à tous de ne pas tomber dans le piège de l’ennemi et tous les jeunes nationalistes (force du progrès y compris) se sont retirés des rues de Kinshasa. Aucunement, même à l’époque, ces jeunes-là n’étaient des jeunes de la force du progrès », insiste Djodjo Mboyo, qui demande aux confrères de « simplement faire votre travail en toute honnêteté intellectuelle ».

Lire aussi  RDC : L’Allemagne disposée à accompagner le gouvernement Sama Lukonde

Aussi, dans leur document, la Force du progrès menace de traduire en justice leurs bourreaux qui qu’ils soient, avant de demander à AfricaNews de publier leur droit de réponse, conformément au nouveau code du numérique.

Pour rappel, dans son article, le média en ligne AfricaNews a écrit que « sous l’œil impuissant et suspicieusement complice de la police », la Force du progrès a attaqué un cortège de motos de l’opposition au niveau de la 10ème rue à Limete. Sur place, poursuit le confrère, plusieurs blessés graves ont été enregistrés. Motos arrachées, drapeaux retirés, brûlés et jetés…, « les jeunes de la “Force du progrès” semblaient déterminés à tout détruire sur leur passage, au grand dam des témoins », révèle l’article.

Patrick Nguwo

 

Lire aussi

Les plus populaires