Processus électoral : Après Katumbi, Fayulu, Sessanga et Matata, Denis Kadima échange avec Adolphe Muzito ce lundi

 

Après avoir échangé ce vendredi 30 juin avec le quatuor de l’opposition (Moïse Katumbi, Matata Ponyo, Delly Sessanga et Martin Fayulu) signataire de la déclaration de Lubumbashi, le président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) va s’entretenir, ce lundi 03 juillet 2023, avec Adolphe Muzito, Président du Parti politique de l’opposition Nouvel Élan.

L’information est contenue dans une invitation que le numéro 1 de cette institution d’appui à la démocratie a adressée à l’ancien Premier ministre et dont une copie est parvenue à ACTU7.CD.

« À l’occasion de la convocation de l’électorat pour la députation nationale le 25 juin 2023, j’ai annoncé la tenue, dans les tout prochains jours, de la rencontre avec les leaders politiques, particulièrement ceux de l’opposition. Je viens, par la présente, vous convier à une rencontre ce lundi 03 juillet 2023 à 10 heures au Fleuve Congo Hôtel », a écrit Denis Kadima à Adolphe Muzito.

Lire aussi  Politique : L'ECT suspend ses militants ayant pris part à l'investiture du Gouvernement

Adolphe Muzito a toujours estimé qu’il existe un grand décalage entre le rythme des besoins de la Commission Électorale Nationale Indépendante et le rythme de décaissement des fonds par le gouvernement pour financer le processus électoral. Le patron du Nouvel Élan n’a cessé également de contester la loi portant répartition des sièges qui, selon lui, ne reflète pas la réalité sur le terrain.

Jusque-là, il demeure pessimiste quant à la tenue des élections dans le délai constitutionnel, quand il ajoute au problème de financement de la CENI, les contraintes sécuritaires.

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires