Jeux de la Francophonie : Zacharie Bababaswe, pêcheur en eau trouble! (Tribune)

 

Son nom raisonne quelque chose dans les oreilles de ceux qui connaissent l’homme, ancien président improvisé des étudiants du Zaïre à la conférence Nationale Souveraine, CNS.

En effet, le sulfureux Zacharie Bababaswe Wishiya, historien de formation, se retrouve animateur des tranches musicales sur la RTNC et plus tard sur Antenne A, une chaîne de télévision privée émettant de Kinshasa. Zacharie Bababaswe s’envole pour l’Europe, au plus fort de la dislocation du célèbre Wenge Musica BCBG 4×4.

Ce bref retour en arrière permet de comprendre, le grand malheur avec Zacharie Bababaswe. Soucieux de se faire un nom via les jeux de la Francophonie, le promoteur de Lingala Facile nommé porte parole du directeur du comité d’organisation de la fête sportive de Kinshasa, ressuscite sa nature de conflictuel vieille des années CNS et de son ère de gloire dans le monde musical sous le pseudo cachet de mécène.


C’est non sans raison que les fans de Ferré Gola contre qui il a toujours exprimé une antipathie injustifiée, l’accusent d’avoir semé la zizanie au profit de son idole Fally Ipupa. C’est connu désormais que le Padre ne jouera pas lors de l’ouverture des jeux de la Francophonie, vendredi 28 juillet. C’est Zacharie Bababaswe à la manœuvre selon les golois. Mais pourquoi cette volonté de nuire? À son temps, il se brouilla avec Werrason et plusieurs musiciens de ce dernier dont Ferré Gola, chef d’orchestre de Wenge Musica Maison Mère du roi de la forêt.

Lire aussi  Katanga : le séparatisme prôné par Mwando N'simba, John Numbi, Dominique Munongo et autres .....est une illusion sans nom

Le reste sur le dossier exclusion de Ferré à l’occasion du lancement officiel des jeux de la Francophonie devient facile. Le diviseur est à l’œuvre pour bien régner. À quoi sert cette nature pour Zacharie Bababaswe Wishiya dont le passage à l’assemblée nationale n’a pas été fameux, en sa qualité d’intellectuel de surcroît homme de médias?
Nous lire prochainement.

Par Zamenga Odimbale

 

Lire aussi

Les plus populaires