Élection présidentielle : L’UNC se désolidarise de Omer Bulakali « pour déclarations contraires à la résolution du congrès » de soutenir Félix Tshisekedi

 

Il a tenu des déclarations et des activités contraintes au congrès de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) à Bukavu, dans le Sud-Kivu. Voilà le péché qui a coûté à Omer Bulakali, cadre de ce parti, une sanction par sa hiérarchie.

Dans un document rendu public par le secrétaire interfédéral de l’UNC à Bukavu, l’acte posé par leur camarade est une « indiscipline envers les options et orientations du parti », alors que la famille politique de Vital Kamerhe s’est déjà prononcée pour la candidature de Félix Tshisekedi à la présidentielle prochaine.

« En attendant les mesures disciplinaires, le bureau du comité de l’interfédération appelle la population de la ville de Bukavu et de la province du Sud-Kivu en particulier, et celle de la RDC en général, et spécialement les cadres, militants et sympathisants de l’UNC et de l’Union sacrée à se désolidariser du camarade Omer Bulakali dans ses démarches périlleuses qui visent à saboter l’UNC et son leader (…) », peut-on lire dans ce document.

Lire aussi  RDC : Jean Baptiste Kongolo désigné DG intérimaire de la DGDA

En sus de cela, il est également interdit à ce candidat à la députation nationale de parler au nom de l’UNC et de Vital Kamerhe, mais aussi d’utiliser les emblèmes du parti, ce qui pourrait nuire à son électorat.

Dans ses dernières sorties médiatiques, Omer Bulakali a été aperçu en train de tenir des discours attestant son soutien au Docteur Denis Mukwege, qui s’est également aligné pour la course présidentielle.

Patrick Nguwo

 

Lire aussi

Les plus populaires