Élections en RDC : Une mission d’évaluation pré-électorale de la SADC échange avec la CENI sur « l’environnement sécuritaire et politique »

 

Le 1er Vice-président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), Bienvenu Ilunga, a échangé avec une délégation de la SADC (Communauté de développement de l’Afrique australe) dont la RDC est membre, le jeudi 12 octobre 2023.

En mission d’évaluation pré-électorale, ladite délégation a été conduite par l’Avocate Notemba Tjipueja, vice-présidente de la SADC et représentant la Namibie, Jennifer Susan, déléguée du Zimbabwe, et appuyée par des fonctionnaires du Secrétariat de cette institution.

Cette mission consiste prioritairement à « évaluer si l’environnement politique et sécuritaire du pays est propice à la tenue d’élections libres, équitables, transparentes, crédibles et pacifiques, conformément aux principes et lignes directrices révisés de la SADC, mais également « jauger le cadre légal et constitutionnel régissant les élections présidentielle, législatives et des conseillers communaux du 20 décembre 2023 ».


En sus, elle est chargée d’ « évaluer si la CENI a pris les dispositions nécessaires pour la tenue et au bon déroulement des élections à venir ».

Lire aussi  Les jeunes du Kongo Central appelés à protéger les biens publics

« En tant que conseil consultatif électoral de la SADC, il est de coutume que nous puissions visiter les pays qui organisent les élections afin d’en prendre la température. Cette évaluation est faite selon les principes de la SADC qui gouverne la question des élections démocratiques. Concernant ces directives, nous considérons l’aspect sécuritaire et politique du pays afin d’évaluer si ces situations se prêtent à la tenue des élections crédibles », a précisé la Vice-présidente de la SADC, Jennifer Susan.

Et d’enrichir : « Nous observons également le cadre juridique de l’État membre en nous plongeant particulièrement dans la loi électorale afin de savoir s’il y a eu des réformes qui sont liées au processus électoral. (…) Et nous voulons savoir si la CENI est prête pour les organiser. Pour cette réunion, nous étions particulièrement préoccupés sur l’état de préparation de la CENI ».

Cette mission s’inscrit dans la continuité des actions menées dans le cadre de la consolidation de la paix ainsi que du renforcement de la démocratie et du système électoral dans la partie australe du continent africain.

Lire aussi  Consultations : "le 1er ministre a des idées très claires sur le programme du gouvernement" (Aimé Boji)

José Muyaya

 

Lire aussi

Les plus populaires