“Incertitude” sur la tenue des élections : Pour la CENI, la déclaration de Fridolin Ambongo est « inopportune, incendiaire et non constructive »

 

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) sort de son silence après les allégations qu’elle juge « inopportune, incendiaire et non constructive » du Cardinal Fridolin Ambongo Besungu lors d’une messe célébrée avec les jeunes catholiques de Kinshasa le dimanche 27 Novembre 2023.

Dans un communiqué signé ce mardi 28 novembre par Patricia Nseya Mulela, rapporteur de la Centrale électorale, cette dernière se dit « consternée ».

« La CENI a suivi avec consternation les déclarations du Cardinal Fridolin Ambongo Besungu, face aux jeunes catholiques, le dimanche 26 novembre 2023, en ces termes précis : “Au niveau de la CENI, nous n’avons pas de preuves qu’il y aura élections le 20 décembre 2023. Et même si elles se tenaient, nous n’avons pas de certitude qu’elles vont se dérouler dans les meilleures conditions de transparence” », peut-on lire dans ce communiqué.


Cette institution d’appui à la démocratie rappelle son engament à organiser le 20 décembre 2023, les élections crédibles, inclusives, apaisées et transparentes, conformément aux lois du pays malgré les innombrables écueils et défis auxquels elle fait face depuis l’entrée de la nouvelle équipe de la CENI.

Lire aussi  RDC : À Kabinda, F. Tshisekedi promet "la prison" à ceux qui auraient détourné les fonds du projet Tshilejelu

En ce qui concerne la participation de toutes les parties prenantes au processus en cours, la CENI dit poursuivre l’organisation des cadres de concertation avec toutes les parties prenantes. « Elle a organisé un Forum sur l’observation électorale citoyenne et encourage tous les groupes qui le souhaitent à se faire accréditer pour surveiller la transparence du processus électoral », rappelle-t-elle.

Pour la CENI, la déclaration du Cardinal Fridolin Ambongo Besungu est « un procès d’intention qui est de nature à démobiliser toutes les parties prenantes, saboter les efforts de la CENI et de semer la division et la confusion ». Dans ce document, Patricia Nseya regrette en traitant cette conclusion de « prématurée et infondée » du numéro 1 de l’Église catholique en RDC, « en préparant le lit de la contestation et de jeter le discrédit sur le processus électoral en cours ».

Par ailleurs, la CENI a confirmé, dans son communiqué, l’organisation des élections en date du 20 décembre 2023, à tous les niveaux, car « il n’y a aucune raison d’en douter ».

Lire aussi  Kasaï : l'Assemblée Provinciale dépose ses moyens de défense à la Cour Constitutionnelle contre la requête de Dieudonné Pieme

Le lundi 28 novembre 2023, la Commission Électorale Nationale Indépendante avait lancé le 4e niveau de formation des Chefs des Centres de Vote (CCV), des Techniciens Informatiques des Centres de Vote (TICV) et des présidents formateurs (PF).

Daniel Bawuna

 

Lire aussi

Les plus populaires