Présidentielle en RDC : Depuis l’exil, un parti d’opposition rwandais félicite Félix Tshisekedi pour sa réélection

 

Le parti de l’opposition Congrès National Rwandais (CNR) félicite le Président nouvellement réélu, à la suite des résultats provisoires publiés par la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), en la personne de Félix-Antoine Tshisekedi, pour sa « brillante victoire » à l’élection présidentielle du 20 décembre 2023.

L’annonce a été faite dans une déclaration parvenue à ACTU7.CD, ce mardi 2 décembre 2024, signée par le Dr Emmanuel Hakizimana.

« C’est avec beaucoup de plaisir que, par la présente, je vous adresse, en mon nom personnel et au nom du Congrès National Rwandais (CNR), mes chaleureuses félicitations pour votre réélection comme Président de la République Démocratique du Congo, tel que proclamé par la Commission Électorale Nationale Indépendante. Je tiens également à féliciter le peuple Congolais pour sa participation massive et pacifique à l’exercice de son droit constitutionnel », peut-on lire dans ce document.


Dans la même optique, il a tenu à féliciter le Président congolais d’avoir dénoncé « haut et fort » le semeur de troubles dans la région des Grands Lacs, l’actuel Président rwandais Paul Kagame.

Lire aussi  RDC : Moscou et Kinshasa signent un accord de coopération militaire

Le Chef de fil de l’opposition rwandaise en exil, Dr Emmanuel Hakizimana souhaite que « la démocratie qui a rayonné sous les yeux du monde entier en République Démocratique du Congo (RDC), à travers les récentes élections, s’installe aussi au Rwanda. Le Parti Congrès National Rwandais a sollicité l’apport du Président Félix Tshisekedi, comme étant guide, pour travailler ensemble dans cette perspective démocratique au Rwanda.

« Alors que vous entamez votre deuxième mandat pleinement investi de la confiance de tout le peuple congolais, je tiens à vous assurer, vous et le peuple Congolais, de l’amitié et de la sympathie du Congrès National Rwandais et du peuple rwandais aujourd’hui opprimé », a-t-il écrit.

Depuis maintenant près de deux (2) ans, Kinshasa et Kigali traversent des moments de tensions en raison de l’agression rwandaise que Paul Kagame entretient dans le Nord-Kivu, l’une des provinces de la RDC située au Nord-Est du pays. Plusieurs acteurs politiques de l’opposition au Rwanda n’ont cessé de dénoncer le pouvoir autocratique de Kigali qui leur a poussé d’aller en exil pour la plupart.

Lire aussi  Kongo-Central : Le Ministre de l'intérieur prend acte de la destitution de Matubuana et charge son vice d'assumer l'intérim

Dan Bawuna

 

Lire aussi

Les plus populaires