Nord-Kivu : L’armée rwandaise accusée d’avoir largué des bombes sur le sol congolais (FARDC)

 

Les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) observant strictement le cessez-le-feu sur la ligne des fronts dans le territoire de Masisi, ont accusé la coalition M23/RDF d’avoir largué des bombes sur le sol congolais, précisément à Sake.

Selon le porte-parole des FARDC, le fait a eu lieu à 13 heures de ce vendredi 12 janvier 2023. Ces bombes sont au mortier de 120 mm, indique notre source.

Elles sont donc des armes d’artillerie portables, utilisées par les forces militaires pour tirer des obus de mortier sur des cibles en moyenne distance. Elles ont une capacité d’atteindre des cibles derrières des obstacles tels que des bâtiments ou des collines.


Cette nouvelle menace sème déjà une terreur et désolation dans le chef des habitants riverains. Les affrontements entre le M23-RDF et les militaires FARDC ont déjà provoqué des millions des déplacés qui vivent dans des conditions difficiles dans leurs milieux d’accueils.

Lire aussi  Ituri : Une douzaine de personnes portées disparues après une attaque ADF à Luna

JC Mbafumoja

 

Lire aussi

Les plus populaires