RDC : « Le PCR n’est pas une rébellion au sein de l’Union sacrée » (Julien Paluku)

 

Julien Paluku Kahongya, l’un des initiateurs de la plateforme Pacte pour un Congo Retrouvé (PRC) a réagi à la suite des spéculations qui se propagent autour de la création de cette structure au sein de l’Union sacrée de la nation, structure qui soutient le Président de la République Félix Tshisekedi.

Le Président du Parti Bloc Uni pour la Renaissance et l’Emergence du Congo, et autorité morale du regroupement A/B50 à fait savoir à la presse congolaise, que cette plateforme n’est pas une rébellion au sein de l’Union sacrée.

« Le PCR n’est pas une rébellion au sein de l’Union sacrée. C’est plutôt une réponse à l’impératif de concevoir des réformes et des politiques à même de relever les défis de l’émergence de la RDC », indique Julien Paluku, l’un des ténors du Pacte pour un Congo Retrouvé.


Dans la foulée, le Ministre de l’Industrie a relevé que le PCR est fondé sur les valeurs cardinales de la construction d’un « état fort, uni, solidaire et prospère », comme prôné par le Président de la République Félix Tshisekedi.

Lire aussi  Nous n'avons pas oublié les massacres de décembre 2017" (Kabund rendant hommages aux militants de l"UDPS tués le 9 juillet)

Pour Julien Paluku, le PCR travaille pour donner au Chef de l’État une majorité confortable à l’assemblée nationale.

La plateforme politique Pacte pour un Congo Retrouvé créée le mardi 23 janvier 2024, regroupe plusieurs regroupements politiques membres de l’Union sacrée de la nation, notamment Actions des alliés de l’UNC (AA-UNC) de Vital Kamerhe, Alliance des Acteurs Attachés au Peuple (AAAP), Tony Kanku, Aliance Bloc 50 (A/B50) de Julien Paluku et CODE de Jean-Lucien Busa.

Pour les leaders de cette plateforme, Pacte pour un Congo Retrouvé se propose notamment de renforcer la cohésion au sein de la famille politique de Félix Tshisekedi en vue de matérialiser ses idées pour le bien-être de la population congolaise.

Dan Bawuna

 

Lire aussi

Les plus populaires