Nord-Kivu – Bombardements du M23/RDF : La cité de Mweso se vide de ses habitants (notabilité)

 

La cité de Mweso, dans le territoire de Masisi (Nord-Kivu), a été la cible des bombardements des rebelles du M23/RDF le jeudi 25 janvier. Sur place, dix-neuf (19) personnes ont perdu la vie au côté de plusieurs autres grièvement blessées.

Deux (2) jours après, la contrée se vide de la quasi-totalité de sa population. Dans sa dépêche parvenue ce samedi 27 janvier à ACTU7.CD, la notabilité du Nord-Kivu s’inquiète des conditions de vie devenues précaires au sein de la population.

‹‹ La journée de ce vendredi 26 janvier 2024, la cité de Mweso s’est complètement vidée de sa population, même les humanitaires de l’ONG médecin sans frontières ››, indique Aimé Mbusa Mukanda, l’un des notables de Masisi.


Dans la même optique, il affirme qu’aux cours des affrontements entre ces rebelles et les Wazalendo, un colonel de l’armée rwandaise (RDF), connu sous le nom de Ezéchiel aurait été tué au côté de ses quarante-trois (43) escortes aux environs de Mweso.

Lire aussi  Beni : La LUCHA se dit consternée par la prorogation du mandat de la MONUSCO

JC Mbafumoja

 

Lire aussi

Les plus populaires