Information judiciaire contre Ambongo : Coup de théâtre ou série novelas ?

 

Les congolais dans leur ensemble et chrétiens catholiques singulièrement ont appris non sans surprise l’annonce par le Procureur Général près la cour de cassation Firmin Mvonde de l’ouverture d’une information judiciaire contre le cardinal Fridolin Ambongo, ce dernier étant reproché d’un nombre de griefs.

Pour exécuter cette procédure, il a chargé le Procureur Général près la cour d’appel de Kinshasa/ Matete, juridiction naturelle du prélat catholique. De l’avis de certains ibservateurs, Firmin Mvonde Mambu a agi sans consulter des dispositions de l’accord liant l’église catholique romaine à l’Etat congolais. Lequel document stipule que l’ouverture de toute procédure judiciaire contre un pasteur du rang de Fridolin Ambongo doit requérir l’autorisation du saint siège à Rome informé par la Nonciature apostolique, fait savoir un analyste politique.

Cette même opinion, estime que le haut magistrat n’a pas mesuré les conséquences de l’acte à poser quand on sait que l’issue s’appelle arrestation de l’archevêque de Kinshasa. Ces conséquences comme on peut bien le voir sont avant tout politiques.

Lire aussi  RDC : "A partir de maintenant nous repartons sur des bases nouvelles" (Ambongo après son échange avec JM. Sama, M. Bahati, C. Mboso et F. Beya)

Cependant, une autre frange importante des commentaires soutenant la démarche du gardien, fait noter que nul n’est au dessus de la loi. Ambongo est un citoyen astreint au respect des lois de son pays.

Sous d’autres cieux estime-t-on, des hommes en soutanes n’ont pas échappé aux mailles de la justice. Qui dit vrai ? Pour l’heure , il est conseillé de donner le temps au temps, excellent juge en pareilles circonstances.

Mupech Pech André

Lire aussi

Les plus populaires