Nord-Kivu : Quatorze militaires sud-africains blessés dans des combats contre le M-23/RDF à Sake

 

Des combats sont loin de cesser dans la province du Nord-Kivu, dans l’est de la République Démocratique du Congo (RDC). Appuyé par le Rwanda, le mouvement du 23 mars (M-23) a engagé des combats sur plusieurs fronts, dans la journée de jeudi 30 mai 2024, dans lesquels des soldats sud-africains ont été blessés.

D’après un communiqué de l’armée sud-africaine, les soldats blessés, membres de la force conjointe des pays de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC) sont entrés en contact avec les rebelles dans la cité de Sake. D’après la même source, treize (13) militaires ont été blessés dans ces affrontements. Un autre militaire, blessé grièvement, est mort de ses blessures. Tous ces militaires ont été évacués vers Goma pour leur prise en charge.

Par ailleurs, deux (2) véhicules blindés de transport des troupes ont été endommagés lors de ces combats. L’armée sud-africaine promet une mise à jour des informations après la vérification de tous les faits. C’est aussi après cette vérification que la famille du militaire mort sera informée.


Depuis leur déploiement dans l’Est de la RDC, les militaires de la SADC ont déjà connu des pertes dans leurs rangs. Si les premières victimes avaient été tuées dans les bombardements de leur camp, il s’agit ici des premiers militaires tués ou blessés lors de l’engagement de ces troupes dans la guerre.

Lire aussi  Nord-Kivu/tension à Kasindi : un mort et un blessé lors des échauffourées entre les militaires et les civils

Andy Kambale Matuku

 

Lire aussi

Les plus populaires