Kinshasa : Depuis Makala, Mukuna dit être en danger, dénonce la présence des infiltrés dans la prison et charge le PPRD

L’évêque Pascal Mukuna, Président de l’éveil patriotique dénonce la présence des infiltrés dans le Centre Pénitentiaire et de Rééducation de Kinshasa, CPRK, où il est détenu provisoirement.

Dans une interview accordée Mardi 19 mai au journaliste Marius Muhunga évoluant aux États-Unis d’Amérique, Pascal Mukuna accuse ouvertement le Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie, PPRD, d’être à la base d’un montage vidéo sextape lui attribuée.

 » Je suis en train de dénoncer les filtrés dans la prison. Je sais que derrière mon dossier se trouvent les gens du PPRD. Hier j’ai vu quelque chose d’étrange, j’ai entendu vers 2 heures du matin les gens frapper fortement à ma porte, j’ai compris que ce ne sont pas de bonnes personnes. Je n’est pas ouvert la porte, j’ai compris qu’il y a les gens au sein de la prison qui veulent me faire du mal », a fait savoir Pascal Mukuna.

Lire aussi  RDC-Libération des détenus impliqués dans le dossier 100 jours : un mouvement citoyen exige la démission du vice ministre de la justice

Le Représentant des Assemblées Chrétiennes de Kinshasa accuse la famille politique de l’ancien président Joseph Kabila d’être à la base de son arrestation. D’où, il qualifie le viol, d’un mensonge grossier conçu pour le nuire et ternir son image.

Par conséquent, il plaide pour une audience publique aux fins de permettre à la population de comprendre le vrai sens du dossier.

L’évêque Pascal Mukuna est accusé par Mamie Tshibola, prétendue épouse de son ancien collaborateur Kantshia pour viol, retention illicite des documents et menaces de mort.

Dostin Eugène Luange

Lire aussi

Les plus populaires