RDC : La Cour constitutionnelle face à la conscience de la justice (Tribune)

Alors que le peuple congolais attend voir l’effectivité de « l’Etat de droit », certaines personnalités du pays s’arrangent à clouer l’appareil judiciaire congolais à genoux.

Jean Marc Kabund, militant de première ligne à l’UDPS, déchu par voix démocratique du poste du premier vice président de l’Assemblée nationale, manigance, pour obtenir un arrêt inique de la Cour constitutionnelle, grâce à la malveillante complicité du juge Prince Funga, tel qu’il l’a eu nuitamment du Conseil d’Etat.

Une chose est vraie, la conscience patriotique et même intellectuelle des juges de la haute Cour mérite la confiance du peuple congolais. Ces juges, sages selon la fonction qui est la leur, sont appelés à dire véritablement le droit, et ne pas se laisser manipuler.


Patrick Ilunga, analyste politique

Lire aussi

Les plus populaires