Sécurité : Kankonde annonce « l’identification de toute personne détentrice d’une arme d’autodéfense »

Le gouvernement de la RDC procède à l’identification des armes légères et de petit calibre.

A travers un communiqué signé le 06 août 2020, le vice-premier ministre de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières a annoncé le lancement de l’opération d’identification des armes légères.

« Toute personne détentrice d’une arme d’autodéfense ayant un permis de port d’arme ou non, est priée de se présenter à la commission nationale de contrôle d’armes légères et de petit calibre, sise boulevard triomphal immeuble de la territoriale, commune de Lingwala », précise Gilbert Kankonde dans ce communiqué.

Les opérations se tiendront dans le délai limite de trois mois.
Il sied de noter par ailleurs que les personnes qui ne se seraient pas accordées à ce moratoire, « subiront la rigueur de la loi ».

La prolifération des armes légères et de petit calibre est un facteur majeur d’insécurité surtout dans l’Est de la République Démocratique du Congo (RDC).
Il convient de signaler que plusieurs organisations internationales, notamment certaines missions des Nations-Unies parlent d’un bilan catastrophique dû à la prolifération des armes légères en Afrique Centrale et plus précisément dans l’Est de la RDC.

Cink Inkonge, stagiaire

Lire aussi

Les plus populaires