Les maraîchers de Kinsenso et Mont-Ngafula ont soumis à Ngobila le problème de spoliation dont « ils sont victimes »

 

Le Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, a reçu mercredi 2 septembre 2020 à l’hôtel de ville de kinshasa, 3 groupes socioprofessionnels venus lui soumettre leurs doléances.
Conduits par Franck Diongo, député honoraire, toutes ces personnes, plus de deux cents en tout, sont victimes de spoliation de leurs espaces de travail.

Il s’agit des maraîchers de Kisenso, ceux du site de lukaya dans la commune de Mont-Ngafula et les fabricants des pierres tombales et autres carreaux artisanaux exerçant à Lemba foire en face de la Foire Internationale de Kinshasa.

Dans ses explications, l’honorable Franck Diongo a rappelé que cette initiative rentre dans la droite ligne des activités de son bureau de facilitation et de consultation.
Étant donné que l’autorité urbaine a la gestion de toute la ville, Franck Diongo a dit s’en remettre à lui pour des solutions appropriées.
Détendu mais surtout méthodique, le patron de la ville de Kinshasa a donné la parole au représentant choisi de commun accord dans chaque groupe spécifique.

Lire aussi  3e vague Covid-19 : " Toute famille qui va organiser le deuil et la veillée mortuaire sera punie d'une amande de 500.000FC" (arrêté)

Ainsi, chaque représentant s’est prêté à l’exercice en relevant toutes les péripéties qui ont conduit à l’acquisition de leurs espaces respectifs.
En effet, l’agriculture a progressé dans la capitale de bon marché ou Bralima au lotissement rural de Kisenso en passant par la vallée de N’djili, Kimbanseke et Cecomaf consacré à l’époque à la vente des produits agricoles.

Pour le cas des sites de Kisenso et de lukaya consacrés à l’agriculture et à l’élevage, les deux représentants ont démontré l’importance que revêt ces espaces pour la sécurité alimentaire de la ville de Kinshasa. Ils ont dénoncé avec la dernière énergie les traitements inhumains dont ils sont victimes de la part des acquéreurs qu’ils qualifient d’illégaux.

En réponse, le chef de l’exécutif provincial a tenu à valoriser ces agriculteurs.

« Avec ses 80.000 hectares des terres arables, la RDC a tout pour nourrir l’Afrique alors qu’elle est passée maîtresse en importation des produits agricoles notamment les oignons, les tomates et autres. Ce qui est déplorable », a déclaré le N°1 de la ville qui a promis de descendre personnellement sur ces deux sites afin de se rendre compte de la situation pour donner une suite favorable à leurs requêtes.

Lire aussi  Éruption volcanique : Kabund sollicite de l'aide en faveur des sinistrés de Goma

Aux carreleurs qui ont eu aussi l’opportunité d’être écoutés de vive voix par le Président de la République intercepté lors de son passage dans ce coin de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka les a rassuré que les paroles du Chef de l’État ont force des lois. Voilà pourquoi, il ne menagera aucun effort pour arrêter les ardeurs du promoteur de la station en phase d’être construite sur leur espace.

Motif de joie pour l’honorable Franck Diongo et toute la population qui a tenu à défendre mordicus sa cause.

Josué Mfutila

Lire aussi

Les plus populaires