Conférence sur la paix à Kananga : Un natif de Demba sollicite une contre-expertise sur l’appartenance de Bakuakenga

 » je ne suis pas un ressortissant de Demba à moitié, je suis un ressortissant de Demba tout plein. La situation de Bakuakenga ne peut pas me laisser indifférent », s’est exprimé Dominique Kambala Nkongolo, bâtonnier de l’ordre des avocats du Kasaï-Central, le mercredi 28 octobre 2020.

Selon lui, la conférence sur la paix tenue à Kananga n’était qu’une réunion informelle à cause du manque d’un acte légal convoquant ces assises.

 » j’ai toutes les raisons du monde de croire qu’il s’agit d’une réunion informelle dont les résolutions d’ailleurs qui n’existent presque pas ne peuvent être opposables à quiconque », a-t-il dit.


 » il n’y a ni de décision mieux identifiée du conseil de ministres, ni ordonnance présidentielle, ni arrêté du ministre de l’intérieur ni quoi que ce soit en terme d’un dispositif légal pour encadrer ce pour parler », a-t-il ajouté.

Sur ce, ce natif de Demba exige une contre-expertise pour décider à quelle province la localité de Bakuakenga appartiendrait.

Lire aussi  30 juin : "Il est grand temps pour que Moïse Tshombe repose sur la terre de son combat" 51 ans après sa mort (Analyste)

 » Parce que nous sommes dans un état de Droit, il y a moyen d’attaquer les résolutions si jamais nous avons de bonnes raisons qui estiment que le rapport de la commission technique n’a pas pu rétablir la vérité car selon nos informations cette commission a été chassée de loin par la population et n’a pas pu faire son travail », a-t-il conclu.

Pour mémoire, lors de la conférence sur la paix et la réconciliation entre les communautés lulua du territoire de Demba du Kasaï-Central et Kuba du territoire de Mweka du Kasaï, l’expertise fournie par l’institut géographique national du Congo « avait établi et clarifié noir sur blanc que la localité rurale de Bakuakenga appartient à la province du Kasai ».

Jérémie Descon Muambi à Kananga

Lire aussi

Les plus populaires