Hôtel de ville de Kinshasa : Des agents réclament leurs arriérés de « prime de l’administration » de 23 mois dont 15 sous Kimbuta et 8 sous Ngobila

 

Il y a grogne à l’Hôtel de ville de Kinshasa. Les agents des cabinets politiques et ceux de l’administration broient du noir. Et pour cause, ils ne touchent plus la « prime de l’administration » voilà déjà 8 mois. « Ça se paie tellement en désordre que l’on ne maîtrise plus quels sont les mois concernés de ces arriérés », s’est confié à ACTU7.CD l’un de leurs.

En clair, les agents des cabinets politiques et de l’administration engagés à l’Hôtel de ville de Kinshasa ne sont plus payés depuis l’année 2020. Des arriérés qui ne cessent de s’accumuler sous les regards passifs du gouverneur Gentiny Ngobila Mbaka. Alors que son prédécesseur, André Kimbuta Yango a laissé ces agents avec des arriérés étalés sur une période de 15 mois. Les passifs que l’actuel autorité urbaine aurait refusés de prendre en charge. D’où la révolte des victimes qui ne savent à quel saint se vouer.

A l’Hôtel de ville de Kinshasa, il se raconte que « les syndicalistes qui devraient nous aider à revendiquer nos droits n’ont pas malheureusement un mot à dire parce qu’ils sont hors mandat et tous corrompus ». Ce qui devrait, en principe, constituer une matière d’interpellation du gouverneur Ngobila à l’Assemblée provinciale de Kinshasa (APK).

Rachidi Mabandu

Lire aussi

Les plus populaires