Kananga : Une vingtaine des femmes formées sur des activités génératrices des revenus grâce au financement du PNUD

 

L’ONG femme main dans la main pour le développement du Kasaï (FMMDK) et l’association pour le développement social et la sauvegarde de l’environnement (ADESS) ont clôturé une formation sur des activités génératrices de revenus en faveur des femmes bénéficiaires du projet Justice, Autonomisation et dignité de la femme (JAD).

La cérémonie y relative a eu lieu ce lundi 16 Août 2021 à Kananga en présence du Chef de bureau du programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD) grand Kasaï dont l’organisme a financé le projet JAD.

Environ une vingtaine de femmes ont pris part à cette activité.


Durant trois jours soit du 14 au 16 Août, les participantes ont été formées à fabriquer les gels hydroalcooliques, des savons liquides et des savons à usage multiple. Ceci dans l’objectif de se protéger contre le Coronavirus et vendre pour être autonomes, comme l’affirme Nathalie Kambala Coordonnatrice de l’ONG FMMDK.

Lire aussi  Kasaï-Oriental/Travaux de remblayage des routes : Un élu provincial voit un souci de « cacher la malversation financière et le détournement »

 » le monde entier traverse des moments difficiles liés à la pandémie de coronavirus. Il était de bon aloi d’apprendre à nos bénéficiaires du programme JAD la fabrication des gels hydroalcooliques, des savons liquides et des savons à usage multiple », a-t-elle dit.

Selon Kambala Nathalie, cette activité montre aux femmes la manière dont elles doivent se protéger directement et protéger leurs communautés contre le Coronavirus en respectant scrupuleusement les mesures barrières notamment le lavage régulier des mains à l’aide du savon ou d’une solution hydroalcoolique comme le préconise les autorités politico-administratives.

De son côté, le chef de bureau du PNUD n’a pas manqué à assurer son accompagnement aux bénéficiaires de cette formation, avant de préciser qu’un fonds initial sera accordé à chacune sur base d’un plan business.

Les participantes qui ont salué ce geste, ont promis de capitaliser cette formation et se mettre vite au travail vers leur autonomisation à travers ces activités aussi génératrices des revenus.

Lire aussi  Goma : "Un policier" parmi des voleurs arrêtés dans le quartier Mikeno

Le projet JAD travaille sur l’autonomisation de la femme dans l’espace Kasaï.

 » l’activité de ce jour participe au renforcement des moyens d’existence des femmes pour les rendre plus autonomes afin de gérer leur dignité par rapport à un certain nombre des choses », conclut Monsieur Patrick, chef de bureau grand Kasaï du PNUD.

Jérémie Descon Muambi à Kananga

Lire aussi

Les plus populaires