Sankuru : La Cour Constitutionnelle déclare « non fondée » la requête introduite par Stéphane Mukumadi s’opposant à sa destitution

 

Plus d’un mois après la destitution de Joseph Stéphane Mukumadi au poste de Gouverneur de la province du Sankuru par l’Assemblée provinciale pour entre autre « détournement des fonds », la Cour Constitutionnelle siégeant en la matière le mardi 30 novembre, reçoit « en la forme » la requête introduite par ce dernier afin de trouver une réparation à cette décision, mais cependant, elle la dit « non fondée ».

« La Cour constitutionnelle, siégeant en matière de contrôle de constitutionnalité, après avis du Procureur Général, dit qu’elle est compétente pour connaître la présente requête, la reçoit en la forme et la dit non fondée. Le présent arrêt sera signifié au requérant, à l’Assemblée provinciale du Sankuru, au Président de la République, président de l’Assemblée nationale, président du Sénat et au Premier ministre. En outre, il sera publié au journal officiel de la RDC ainsi qu’au bulletin des arrêts de la Cour constitutionnelle », a fait savoir Dieudonné Kaluba, le président de la Cour Constitutionnelle.

Lire aussi  FCC-CACH : "La dissolution s'impose... ils ont eu deux ans de gestion sans résultat" (J. Tshiombela)

Le Gouverneur du Sankuru Joseph Stéphane Mukumadi a été destitué de son poste par l’Assemblée provinciale le jeudi 28 octobre à l’issue d’une plénière consacrée au vote de la motion lui adressée à l’organe délibérant du Sankuru. Quatorze (14) députés provinciaux qui ont siégé ont voté à l’unanimité pour la motion de défiance initiée contre lui.


Osée Mfumfu

Lire aussi

Les plus populaires