CENI : Thotho Tokokani fut proposé par la Dynamique de l’Opposition de Fayulu pour l’audit du fichier électoral en 2018 (document)

Ça fait débat depuis quarante-huit (48) heures. La nomination de Thotho Totokani au poste de secrétaire exécutif de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), en remplacement de Ronsard Malonda, est diversement appréciée au sein de la classe politique et sociale en RDC.


L’opposition, particulièrement, récuse cette nomination du fait que le promu “est proche de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS/Tshisekedi)”. Ce qui, selon elle, confirme noir sur blanc les intentions du pouvoir en place de faire gagner Félix Tshisekedi à la présidentielle de 2023.

Pourtant, le nom de Thotho Totokani a été proposé, en tant qu’expert, par la Dynamique de l’Opposition que dirigeait Martin Fayulu, l’un des ténors de l’opposition, en mai 2018, selon une correspondance adressée au président de la Centrale électorale de l’époque.



« Comme suit à votre lettre (…) du 5 mai 2018 en rapport avec l’objet mieux repris en marge (Transmission du nom de l’expert de la Dynamique pour l’audit du fichier électoral), nous vous transmettons ci-dessous le nom de l’expert mandaté par la Dynamique de l’Opposition, à cet effet, au sein du comité d’audit à Constituer. Il s’agit de : Monsieur Thotho Totokani Mabiku (…) », peut-on lire dans cette lettre qui porte la signature de Martin Fayulu.

Depuis toujours, l’opposition ne fait que contester la crédibilité de prochaines élections depuis l’entérinement de Denis Kadima jugé “proche du pouvoir” et la promulgation de la loi électorale jugée “non consensuelle”. Cette nouvelle nomination ne fait qu’envenimer la situation.

De son côté, la Commission Électorale Nationale Indépendante ne jure que sur le respect du délai constitutionnel pour organiser les élections qu’elle promet “transparentes”, inclusives et apaisées”.

Patrick Nguwo

Lire aussi

Les plus populaires