Ituri : Une vingtaine de pygmées sont morts depuis le début du mois de décembre à Mambasa

 

Une vingtaine de décès ont été signalés, depuis début décembre 2021, dans au moins deux (2) campements pygmées situés dans le groupement Binase, dans la chefferie de Mambasa, au sud de la cité de Mambasa, dans la province de l’Ituri.


Le chef du groupement Binase, qui a fait cette révélation, indique que cette situation est due à la précarité de la vie et des exigences pécuniaires dont font face les citoyens pygmées qui se rendent à l’hôpital. Abdani Simbo Puma appelle les organisations humanitaires notamment celles qui « prétendent soutenir les pygmées » à se pencher sur cette question « en toute urgence ».

« (…) Je voulais profiter de votre micro pour alerter l’opinion sur des cas de décès dans les campements pygmées dans notre groupement. Depuis décembre, on a récencé environs 20 décès (…) Il y a d’abord la difficulté de la vie et puis les exigences de donner l’argent à leur arrivée dans les hôpitaux. Ceux qui n’ont pas les moyens retournent et meurent (…) Toutes ces organisations qui se disent défendre les droits des pygmées que font-elles ? Il y a des organisations locales, nationales et internationales (…) qui disent travailler pour les pygmées, mais ne font rien concrètement (…) », fait remarquer Abdani Simbo Puma, Chef du groupement Binase dans des propos recueillis par ACTU7.CD.



Le territoire de Mambasa, dans la province de l’Ituri, compte une population importante du peuple pygmée. Ils vivent dans la forêt et se nourrissent des produits de la chasse, la pêche et de la cueillette. Dans leurs campements, les conditions de vie sont des plus médiocres, dépourvus des services sociaux de base. Plusieurs organisations humanitaires tentent de venir à leur secours, mais les résultats ne sont pas encore au rendez-vous.

Andy Kambale Matuku, à Mambasa

Lire aussi

Les plus populaires