IGF : Cette machine à Fake news de Jules Alingete

 

Depuis l’éclatement de l’affaire, « présumé détournement à l’EPST», les réseaux sociaux sont en danse avec à la clé, les commentaires de tout acabit.

Cependant, le Media non-aligné apprend que l’entourage du ministre Tony Mwaba aurait débusqué un réseau des journalistes « payés gracieusement par le numéro 1 de l’inspection générale des finances, IGF, Jules Alingete pour distribuer sans retenue des fake news contre le ministre lui même et ses collaborateurs ». Une sorte de machine à tout faire à la solde du mal, déplore un observateur averti.

L’impression que le l’inspecteur général chef de service donne « est procéder par le chantage en lieu et place de laisser la justice faire son travail ». Il y a lieu de s’interroger sur les motivations réelles d’une telle campagne de sape. Jules Alingete chercherait-il à se faire justice? En tout cas à ces deux questions, des analystes estiment que sur cette voie, l’on n’est pas loin du discrédit vis-à-vis de l’IGF. Aussi, faut-il condamner la divulgation des résultats des enquêtes sur les réseaux sociaux par l’IFG alors que tout se retrouve encore au stade de présomption. « Une entorse à la procédure au goût d’un populisme Bêant », fait-on remarquer.


Zamenga Odimbale

Lire aussi  Destitution de Matusila, crise politique... : le Gouvernement central cité parmi les fauteurs des troubles dans le Kongo Central (Analystes)

 

Lire aussi

Les plus populaires