Ituri : Des leaders communautaires en quête d’une solution entre les habitants et Mercy Corps à Mambasa

 

« Tout est bien qui finit bien », dit-on. Ce dicton trouve tout son sens dans les démarches entreprises par l’organisation internationale Mercy Corps et les leaders communautaires du territoire de Mambasa, dans la province de l’Ituri, dans l’objectif de baisser la tension entre les populations civiles et cette organisation humanitaire internationale.


À l’issue des échanges engagées depuis trois (3) jours entre les deux (2) parties, les leaders communautaires de Mambasa viennent de décider de soutenir les actions de Mercy Corps en menant de véritables campagnes d’explication et de sensibilisation sur le terrain. Parlant au nom de la jeunesse, Mungeni Yuma appelle la population de Mambasa à « prêter main forte à l’organisation Mercy Corps » afin de bénéficier des activités de cette organisation.

« (…) Avant cette séance, nous étions dans l’obscurité et les rumeurs (…) Nous avons posé toute sorte de question et nous avons obtenu les réponses (…) Nous nous sommes renseignés sur Mercy Corps dans d’autres milieux (…) Maintenant, nous appelons la population à prêter main forte à Mercy Corps (…) ils sont ici pour le développement et avec un projet de 5 ans (…) Jeunes, hommes et femmes, tout le monde aura son compte (…) », s’est exprimé le Président du conseil territorial de la jeunesse de Mambasa au cours d’un entretien avec ACTU7.CD


Pour le Président de la plate-forme des associations des taxi-moto de Mambasa, « la balle est désormais dans le camp de Mercy Corps ». Mwanaki Hangi appelle cette organisation humanitaire à « travailler véritablement avec et pour les mambassiens et à respecter » ses engagements.

« (…) Nous avons été sensibilisés et nous sensibilisons la population de bien acceuillir Mercy Corps (…) C’est vrai qu’il y avait trop de choses à reprocher à Mercy Corps (…) mais maintenant c’est à lui de rassurer la population en travaillant avec les enfants d’ici et surtout à respecter ses engagements (…) », s’est-il exprimé.

Depuis sa venue à Mambasa il y a quelques mois, l’organisation internationale Mercy Corps est au centre de folles rumeurs au sujet d’un prétendu soutien aux groupes armés notamment les Forces Démocratiques Alliées (ADF).

Ces rumeurs ont été conduit à l’attaque, dans la soirée du 12 mai 2022, de la base de cette organisation a Mambasa. Plusieurs dégâts matériels avaient été enregistrés. Dans la nuit du 26 mai 2022, des jeunes manifestants avaient barré la route, dans la cité de Badengaido, à trois (3) véhicules appartenant à Mercy Corps.

La décision des leaders communautaires à soutenir les actions de Mercy Corps tombe à point nommé. En effet, le territoire de Mambasa fait face, depuis quelques mois, à un afflux important des déplacés venus du territoire d’Irumu et de quelques villages situés dans les chefferies de Babila Babombi et Babila Bakwanza. Ces déplacés vivent dans des conditions déplorables.

Andy Kambale Matuku, à Mambasa

 

Lire aussi

Les plus populaires