Nord-Kivu/Tabaski : Les musulmans prient pour la paix et la sécurité dans l’Est

Les fidèles musulmans du monde entier célèbrent ce samedi 09 juillet 2022, la fête du mouton, dite « Tabasky ». Fêtée deux (2) mois et dix (10) jours après la fête du Ramadan, « Aïd-el-Kebir » comme on l’appelle aussi chez les arabes, rappelle « la soumission d’Ibrahim à Dieu lorsqu’il lui demandait de sacrifier son fils Ismaël ».

Dans le territoire de Beni, province du Nord-Kivu, cette célébration est reliée à l’actualité. Les adeptes de Mahomet ont profité de l’occasion pour prier en faveur de la paix et la sécurité dans l’Est du Congo. C’est à la mosquée islamique d’Oïcha, chef-lieu du territoire, que la communauté islamique régionale s’est rassemblée.

Prenant la parole, le sheikh Ibrahim Dongo, Imâm responsable de ladite mosquée, a appelé les croyants musulmans à faire confiance à Allah (Dieu, ndlr) qui, selon lui, a une solution durable à toutes les problématiques qui caractérisent l’insécurité dans différentes parties des provinces du Nord-Kivu et Ituri.


« Seul Allah, notre Dieu, a une solution durable aux problèmes sécuritaires auxquels nous faisons face. Nous appelons tout un chacun à prier sans cesse pour que la paix soit une réalité dans notre région », fait savoir cet Imâm responsable.

Il ajoute qu’à cette même occasion, ils n’ont pas manqué à prier pour les malades, partout où ils se retrouvent.

Cette fête de Tabasky est célébrée pendant que plusieurs régions des provinces du Nord-Kivu et Ituri sont sous pression des groupes armés.

JC Mbafumoja, à Beni

Lire aussi

Les plus populaires